Wolle Rödel

L’autre jour j’ai fait un rêve. J’ai rêvé que mon magasin Phildar le plus proche vendait autant de fils en matières naturelles que de mélanges de synthétiques, voir plus. J’ai rêvé qu’il y avait du mérinos doux et gonflant en plein de couleurs à 3,10 euros la pelote de 80 mètres. J’ai rêvé que j’ai trouvé un mélange de mérinos et coton, douceur absolue, à 3,75 euros la pelote de 110 mètres. J’ai rêvé qu’il y avait plein de cotons purs dans une ribambelle de couleurs, et un mur entier rempli de fil à chaussettes. C’était tout là, à portée de main.

The other day, I had a dream. I dreamed that my local Phildar store sold as much natural fibers as synthetic blends (or even more). I dreamed there was a superbe worsted weight merino in an array of colours at 3,10 euros per ball. I dreamed I had found a wonderfully soft DK weight blend of merino wool and cotton at 3,75 euros per ball. I dreamed there were plenty of 100% cottons in all colours possible, and an entire wall filled with sock yarn. It was all there, at my fingertips.

J’ai ouvert les yeux et réalisé que je n’étais pas en train de rêver. Toutefois, je n’étais pas chez Phildar, mais chez son homologue allemand, Wolle Rödel.

I opened my eyes and realized that I wasn’t dreaming. However, I was not at the Phildar store, but at the German equivalent, Wolle Rödel.

Un voyage en Ukraine – A trip to Ukraine

Le vrai voyage, c’est bien sûr cette enveloppe qui l’a fait, quasiment couverte de timbres.

The real trip was of course made by this envelope, covered in stamps.

Et mon voyage crochétique se fait à l’aide du contenu:

And my crochet trip is made with the contents:

Deux numéros de Duplet, la revue russophone de crochet, désormais mythique (en tout cas pour les lecteurs du blog de Yaguel).

Two issues of Duplet, the russian language crochet magazine, a monument and a myth (at least for readers of Yaguel’s blog).

Le contenu des magazines? Un peu surprenant, car les points repris dans le cahier central ne sont pas du tout ceux utilisés dans les vêtements sur la couverture.

And the contents of the magazines? A bit surprising, since the stitches explained in the center pages are totally different from the ones used in the garments on the cover.

De toute façon, l’interêt de ces magazines ne réside pas dans les modèles présentés (en tout cas pour moi personnellement), mais dans les points expliqués dans ce fameux cahier central. Tout un art du crochet type irlandais, l’utilisation des motifs, la dentelle de Bruges…

At any rate, the interest of these publications lies not in the featured garment designs (at least not for me personally) but in the stitches presented in the black and white center pages.  A wealth of Irish style crochet, motifs, Bruges lace…

J’ai suivi les conseils de Yaguel, et commandé mes numéros de Duplet chez lado, sur Etsy.

I followed Yaguel’s advice and ordered my Duplet issues from lado, at Etsy.

Veste Phildar avec torsades – Phildar jacket with cables

J’avais répéré cette veste depuis un bout de temps déjà – elle est apparu dans un catalogue Enfants de Phildar de l’hiver 2006/2007. Quand j’ai trouvé le fil (Castel) en soldes l’année dernière, j’ai acheté ce qu’il fallait pour la faire. Et quand j’ai réalisé que j’avais la quantité de fil prévue pour la taille 8 ans et que mon fils n’arrêtait pas de grandir, je m’y suis enfin mise.

I had spotted this jacket quite a while ago – the design was published in a Phildar catalog from winter 2006/2007. When I found the yarn (Castel) on sale last year, I bought what I needed to make the jacket. And when I realized that I had bought yarn for a size 8 years and that my son was growing and growing, I finally got around to knitting it.

La veste est encore un peu grande pour lui – ce qui pose franchement moins de problèmes que si elle avait déjà été trop petite… J’ai beaucoup aimé la faire, avec les torsades devant, le col, la petite bande à l’intérieur pour finir la fermeture éclair. Mais je me rends compte qu’il m’a fallu pas mal de temps pour la finir, car je n’ai pas beaucoup de temps pour tricoter. Même si j’aime beaucoup faire cela, il faudra bien réfléchir à ce que je mets sur mes aiguilles à l’avenir. (Et éliminer quelques projets en route depuis trop longtemps avant d’en démarrer de nouveaux!).

The jacket is still a bit too big – which is honestly much better than to discover it’s a tad too small… I loved knitting it, with the cables on the fronts, the collar, the little strip to finish the zipper on the inside. But I realize that it took me quite some time to make it, since I don’t have a lot of time for knitting. Even if I love doing it, I must carefully ponder what I cast on for in the future. (And finish up some WIPs which have been lingering for too long before I start new ones!).

En tout cas le fiston est  bien content et très fier!

In any case, my son is happy and proud!

Tricothé/café crochet de février – February knitting/crochet café in Lyon

Pour toutes/tous les intéressé(e)s: La prochaine rencontre tricot/crochet à Lyon aura lieu samedi le 14 février à partir de 15h30 au Café du Marché, 25 quai St Antoine, Lyon 2ème. Bienvenue!

The next « Stitch’n’Bitch » in Lyon will take place February 14 (it’s a Saturday), from 3.30 p.m. at Café du Marché, 25 quai St Antoine, Lyon 2ème. Welcome!

Robin

Je vous présente Robin, le petit dernier de ma boutique.

I’m happy to introduce Robin, the latest arrival in the store.

Robin est une veste layette, travaillée dans des points très simples et rehaussée par une couleur contrastante. La fiche du modèle comprend les tailles de 3 à 24 mois.

Robin is a baby jacket, worked in simple stitches using two colors. The pattern includes sizes from 3 to 24 months.

Pour ce vêtement, j’ai choisi le fil Boudchou de la marque Plassard, un 100% mérinos lavable en machine (programme laine). Le fil m’a beaucoup plu, et j’ai décidé de vous le proposer aussi en kit, soit pour les tailles 3 à 12 mois, soit pour les tailles 18 à 24 mois. Les kits comprennent également des boutons que j’ai fait teindre pour qu’ils s’accordent parfaitement au fil.

To work up this garment I chose the yarn Boudchou from the French yarn company Plassard. It is a machine washable (wool cycle) 100% merino. I liked this yarn so much that I decided to sell it also as a kit, for sizes 3 to 12 months or 18 to 24 months. The kits also include buttons that I had custom dyed to match the yarn.

Merci à Nathalie Mainsant qui a crocheté ce modèle et aidé au dévéloppement de la fiche.

Many thanks to Nathalie Mainsant who crocheted the garment in the photo and helped with the pattern.

Un « ensemble » pour le printemps – An « along » for spring

En fait, ce titre, c’est un peu n’importe quoi. Le printemps, c’est cette fleur qui me donne espoir sous la grisaille et la pluie. L' »ensemble », c’est l’initiative de Orchid & Tricot, qui débute aujourd’hui et qui durera toute l’année.

Don’t trust the title of this blog post. The spring thing is about this flower, which gives me hope in spite of the clouds and the rain. The « along » is an initative taken by Orchid & Tricot, starting today and lasting a year (not just for spring!).

Je crois que j’ai enfin trouvé un « along » que je saurai suivre. Il s’agit de mettre les petits fils coupés de nos ouvrages non pas dans la poubelle, mais dans un bocal en verre. Je pense que j’y arriverai – même quand les délais de publication pleuvent, même quand je n’avance pas aussi vite que je voudrais, et même quand les virus frappent.

Perhaps this is finally the « along » from which I will not drop out. The idea is to collect all the little pieces of yarn cut from ends woven into different projects in a glass jar, instead of throwing them away. I think I can do this – even when publication deadlines stack up, even when I don’t go as fast as I would like, and even when evil viruses zap my energy.

A la prochaine nouvelle lune, je vous montre mon bocal aux bouts de fil. Je suis curieuse de voir ce que cela va donner.

At the next new moon I will show you my glass jar with yarn ends. I’m curious to see how it turns out.

Armorique

J’ai le bonheur de vous présenter Armorique, le nouveau modèle d’EclatDuSoleil, désormais disponible dans la boutique sous forme de fiche ou de kit (au choix en version alpaga ou version mohair).

I’m so happy to introduce Armorique, a new shawl designed by EclatDuSoleil, available in the shop as a pattern or a kit (choose between soft alpaca or fluffy mohair).

La fiche est richement illustrée de photos pas-à-pas. Vous avez le choix entre deux finitions de la bordure – les petites feuilles qui flottent dans le vent ou les doux arrondis qui vous rappellent les coquillages sur les plages… d’Armorique.

The pattern is lavishly illustrated with step-by-step photos. The choice is yours for the final edging – small leaves waving in the breeze, or scallops which will make you dream of the shells on the beaches of Armorique (Armorica).

Mitered Squares Scarf (Echarpe en carrés diagonales)

Dans le dernier numéro (hiver 2008) d’Interweave Crochet, j’avais aussi cette écharpe faite de « carrés diagonales » (mitered squares) qui s’imbriquent. La méthode est très simple, et j’aime bien utiliser cette technique avec des fils à rayures, comme les changements de couleurs soulignent la structure de la pièce crochetée.

For the latest issue (winter 2008) of Interweave Crochet I also designed this scarf, constructed with mitered squares flowing into each other. The technique is very simple, and I really like to use it with selfstriping yarn, since the colour changes underline the structure of the fabric.

Cela a aussi été l’occasion pour moi de faire connaissance avec le fil Karaoké de South West Trading Company – un mélange de soja (!) et de laine. Je l’ai trouvé vraiment intéressant et agréable. L’écharpe est travaillée avec un crochet de 6 mm.

This was the first time I used the yarn Karaoké from South West Trading Company – a blend of soy and wool. I found this yarn both interesting and pleasant. The scarf is worked with a 6 mm [US K / 10 1/2] hook.

Les explications sont publiés (en anglais) dans le numéro d’hiver 2008 d’Interweave Crochet.

The pattern is published in the winter 2008 issue of Interweave Crochet.

Fireside Pullover

Mais ou ai-je la tête? Je ne vous ai pas encore présenté les modèles conçu par moi pour le numéro hiver d’Interweave Crochet. Il est temps de réparer cette erreur…

What have I been thinking? I realize that I haven’t yet shown you my designs published in the winter issue of Interweave Crochet. It’s high time to put this straight!

Le thème de ce numéro était les fils épais. Même si d’habitude je préfère travailler les fils fins, ce thème m’a inspiré un pull assez simple, dans des points pas compliqués et avec une petite finition sympathique. Un pull confortable pour se détendre au coin du feu un jour d’hiver où il fait froid.

The theme for the submissions for this issue was heavy-weight yarns. Even if I usually prefer to work in thinner yarns, I was inspired to create a simple sweater, with easy stitches and a nice little edging. A comfortable sweater to wear when you curl up at the fireside on a cold winter day.

Ce pull est travaillé dans Bingo de Lana Grossa, un fil 100% mérinos à 80 mètres par pelote de 50 grammes. J’ai utilisé un crochet de 6 mm.

The garment is worked in Lana Grossa’s Bingo, a 100% merino yard at 80 meters [87 yds] per 50 g [1.75 oz] ball. I used a 6 mm [US J/10] hook.

Modèle publié, donc, dans le numéro d’hiver 2008 d’Interweave Crochet.

As stated above, the pattern can be found in the winter 2008 issue of Interweave Crochet.

Encore une écharpe – Another scarf

Moi, je continue à buller. Dans une autre forme (tout en mailles serrées), avec un autre fil et d’autres couleurs, mais toujours des bulles, du fucus, enfin des formes qui s’élargissent et se rétrécissent.

I’m still in Bubbleland. A different version (all in single crochet), a different yarn and different colours, but still bubbles, fucus, whatever – shapes waving in and out.

Pour le nom de l’écharpe précédente, je n’arrive toujours pas à prendre une décision. Pour les francophones, « Fucus » semble bien passer. Pour les anglophones, beaucoup moins. Et en suédois, je vous assure, c’est hideux. Eleanor, mon amie, qu’en penses-tu?

The jury´s still out on the name of the previous scarf. In French, « Fucus » seems OK. In English, much less so. And in Swedish, it’s awful, believe me. Eleanor, my friend, what do you think?

Mais finalement, ce sera peut-être « Echarpe 1 » et « Echarpe 2 » dans une petite collection d’écharpes qui, normalement, compterait trois modèles. Mais le troisième modèle, très différent, est loin, si loin. Pour l’instant, je reste obsédée par les ondulations. Qui s’élargissent, se rétrécissent…

Finally, it will perhaps just be « Scarf 1 » and « Scarf 2 » in a small scarf collection which is planned to contain three designs. However, the third one, which will be quite different, is still far, far away. At the moment, I’m obsessed by the waves – in, and out…