Interview avec Rachel Henri – le crochet tunisien comme passion créative

Je vous ai déjà parlé des modèles raffinés au crochet tunisien de Rachel Henri.

Rachel a bien voulu se prêter au jeu d’une interview – la voici pour savoir plus sur cette créatrice passionnée et passionnante !

Annette : Rachel, qui es-tu ?

Rachel : Je suis une personne créative qui a trouvé son mode d’expression dans le crochet et tout particulièrement dans le crochet tunisien. J’ai longtemps expérimenté et créé en solitaire sans me douter que d’autres avaient la même passion que moi. Depuis quelques années, je sors de ma réserve naturelle pour partager idées, projets, techniques et découvertes.

Veste Coeur battant

A : Tu aimes beaucoup le crochet, et particulièrement le crochet tunisien. Cela a commencé comment ? 

R : Mon intérêt pour le crochet a commencé très tôt et tout à fait par hasard. Pour mon 10ème anniversaire, une connaissance de la famille m’a offert un petit livre sur le crochet. J’ai eu de suite un coup de cœur pour la technique du crochet tunisien. Le livre ne décrivait que 2 points, rien d’autre. Je n’avais pas beaucoup de ressources sur le sujet. J’ai donc expérimenté. Il y a 30 ans, il n’y avait quasi pas de crochets tunisiens en magasin et ceux que l’on trouvait étaient juste de longs crochets rigides. Pas de câbles. Et très peu de modèles. Aujourd’hui, c’est très différent. Grâce à internet, les outils sont plus variés et plus facilement disponibles. Mais la documentation et les modèles sur le crochet tunisien restent maigres.

A : Pourquoi as-tu fait du crochet tunisien ta technique de prédilection ?

R : Le crochet tunisien est une technique hybride entre le tricot et le crochet. En fait, ce n’est pas tout à fait du tricot, ni tout à fait du crochet, c’est une combinaison des deux qui offre plus que la somme des parties et rappelle parfois le tissage. Il permet d’obtenir des textures uniques, des jeux de couleurs innovants, des constructions graphiques modernes. Cependant le potentiel du crochet tunisien est méconnu et reste inexploité. Cette technique est donc le terrain idéal pour ma créativité. Le défi est de la partager et de la faire connaitre. Bon nombre des modèles que je publie contiennent des tutoriels photo. Les explications que je fournis sont très descriptives et finalement peu conventionnelles par rapport aux modèles publiés au tricot ou au crochet standard. C’est voulu et nécessaire pour l’instant.

Etole Comme un air de printemps

A :  Parmi tes modèles, y-a-t-il certains dont tu es particulièrement satisfaite ?

R : J’aime beaucoup les châles en général. Je suis particulièrement fière de mon modèle « Comme un air de printemps ». L’étole est sobre et élégante, le point est le point simple de base. Les débutants qui souhaitent se lancer dans un projet au crochet tunisien n’ont pas besoin d’acheter un crochet spécial pour réaliser ce modèle. Un simple crochet, sans manche ergonomique, suffit parce que les rangs sont très courts. C’est un astucieux mélange de crochet standard et de crochet tunisien.

Châle Entre les lignes

« Entre les lignes » est un petit châle triangulaire qui permet de jouer avec des couleurs contrastées. C’est aussi le modèle qui recourt à la combinaison de 2 points tunisiens différents. Il a une texture singulière qui s’accorde bien avec les couleurs.

Top Céleste

Cette année, j’ai publié des modèles de tops. « Céleste » a une particularité technique, le travail en rond en aller-retour, mais il reste relativement simple. Idéal pour mettre les beaux fils en évidence.

Gilet Intemporel

J’aime beaucoup « Intemporel« , un gilet réalisé d’une seule pièce, sans la moindre couture. Comme dans bon nombre de mes modèles, on y retrouve un tutoriel photo. Mais dans celui-ci j’introduis une technique de mon invention pour réaliser facilement le joint sous les emmanchures. Il se décline en de nombreux styles différents sans difficulté.

A : Tu fais beaucoup d’essais et de recherches sur la technique du crochet tunisien. Comment peut-on suivre tes recherches ?

R : Depuis janvier 2018, je poste des articles assez techniques sur mon blog sur le crochet tunisien (https://rachelhenridesign.blogspot.com). En français et en anglais.
Je fonctionne par thèmes, principalement. J’ai commencé par les points de base et quelques variations sur ces points. Trop souvent, les gens pensent que le crochet tunisien se limite à 2 ou 3 points. En fait, il y en a une grande variété.

J’ai fait aussi une série unique en son genre sur les différents types d’augmentations et de diminutions. Une collection que je compte poursuivre prochainement. Je prévois également une série sur les rangs raccourcis. Bref, je varie les thèmes pour montrer ce qu’est le crochet tunisien sous différents angles. La documentation sur le blog est loin d’être complète mais elle offre déjà une bonne ressource sur le sujet.

Pour simplifier la recherche d’information, j’ai créé une page sur mon blog, comme un index, avec la liste des articles techniques publiés jusqu’à présent. Cette page est mise à jour tous les 2 ou 3 mois avec les derniers sujets. Je poste également sur Instagram (@rachel.crochet). Mes publications y sont moins techniques. J’y montre mes patrons, mes projets, mes expériences (concluantes ou pas), mes outils, les fils que je teste, les choses que j’aime. Et j’ai commencé une chaîne sur YouTube. Parce que certaines techniques s’illustrent plus facilement en vidéo qu’en photo. Ces vidéos, je les intègre dans mon blog.

Rachel et Stephen West !

A : Dans le monde du fil, y-a-t-il des créateurs que tu aimes particulièrement ?

R : Le monde du fil est un univers riche et très diversifié. Que ce soit sur le tricot ou le crochet, je suis le travail de nombreux créateurs. Malheureusement je ne pourrais pas tous les citer ici.

Côté tricot, Stephen West m’interpelle par son audace dans les mélanges des couleurs. Il bouscule gaiement les conventions et partage avec énergie son enthousiasme pour les beaux fils et le tricot brioche.
J’admire Kate Davies. J’ai dévoré son livre West Highland Way, qui associe tricot et randonnées à travers l’Ecosse. Parce le tricot, le crochet et les beaux fils sont aussi des invitations aux voyages.
Mélanie Berg propose des modèles au graphisme élégant et moderne.

Côté crochet, j’aime beaucoup le travail de Doris Chan, surtout son livre Everyday crochet, dans lequel elle décline le même top down de multiples façons avec différents fils. Elle y démontre que les possibilités dans le monde du fil sont infinies.
Dans le même ordre d’idées, Katy Petersen propose des modèles de pièces à porter simples mais efficaces, qui s’inscrivent bien dans le quotidien. Parce que l’on ne fait pas seulement des ouvrages pour l’apparat.
Et si j’avais de longues mains de pianiste, je ferais les mitaines que propose Tanja Osswald. Elle met la maille coulée à l’honneur.

Côté crochet tunisien, celle dont j’admire le travail, c’est Yuliya Tkacheva (alias Ms Weaver). Ses modèles sont impeccables, tant au niveau du design que de la qualité rédactionnelle des instructions.
J’apprécie énormément le travail exploratoire de Abbeymade et les designs qui résultent de ses recherches. Elle sort résolument des sentiers battus.
Kabila Sri Ponnusamy
 a fait quelques modèles très prometteurs et j’espère voir bien d’autres de ses designs à l’avenir.

Châle Nouveau départ

A :  Et sinon, à part le crochet tunisien, qu’est-ce que tu aimes faire dans la vie ?  

R : J’aime écouter la lecture, que ce soit lors de séances publiques (dans des bibliothèques ou des parcs) ou par audiolivres. C’est un format idéal pour accompagner le tricot, le crochet ou le crochet tunisien. Plus descriptif que la télévision (que je regarde très peu). Et je fais beaucoup de photos. De mon univers autour du fil et des crochets, bien sûr, mais aussi de ma famille, de mon quotidien.

Merci beaucoup Rachel !

Vous trouverez tous les modèles de Rachel sur sa page Ravelry : https://www.ravelry.com/designers/rachel-henri

Toutes les photos illustrant cette interview sont de Rachel Henri et ont été utilisées avec son autorisation.

 

 

Jacinthe d’eau

Bientôt la rentrée … mais l’envie de légèreté reste avec nous, comme un souvenir de vacances et de jours simples et heureux.

Je vous propose la pièce de transition parfaite : Jacinthe d’eau, un châle tricoté aérien et réversible, créé par Carol Sunday.

Suivez la grille et laissez-vous séduire par ce mélange de point texturé et de jours légers comme l’air.

La taille du modèle est facilement adaptable (la fiche contient des indications claires à ce sujet). Vous pouvez donc tricoter jusqu’au bout de votre fil – par exemple 4 pelotes de mérinos fin.

Retrouvez le modèle Jacinthe d’eau, créé par Carol Sunday, dans la boutique.

À réaliser dans votre coloris préféré de mérinos fin – cliquez ici pour voir toute la gamme.

Crazy Stripes

Crazy Stripes est le dernier modèle d’EclatDuSoleil : un châle triangulaire légèrement asymétrique, à tricoter en coton bio !

D’abord, amusez-vous à tricoter ce modèle simple mais génial, où l’uni et le multicolore s’associent pour souligner le dessin graphique.

Ensuite, lovez-vous dans la douceur de coton bio, et jouez sur les associations de couleurs !

Hélène vous fait cadeau de la fiche pour l’achat du fil – le kit complet est à 22,50€.

Merci de noter que le modèle Crazy Stripes est disponible uniquement sous forme de kit, vendu avec 4 pelotes de coton bio (2 pelotes uni et 2 pelotes multicolores).

Les combinaisons proposées :

Retrouvez le kit complet Crazy Stripes dans la boutique !

 

Whirl + crochet tunisien = Céleste de Rachel Henri

Le fil Whirl inspire les designers … Un modèle trouvé sur Internet m’a particulièrement frappé par son originalité et son intérêt : le top Céleste de la créatrice Rachel Henri.

Cela fait un petit moment que je suis les réalisations de Rachel de près. J’ai eu le plaisir de la rencontrer en vrai il y a quelques années à Felletin, mais j’ai mis un peu de temps avant de comprendre que Rachel est, en réalité, la reine absolue du crochet tunisien francophone. (À mon avis, en tout cas).

Rachel a une approche très raffinée du crochet tunisien et peaufine sans cesse les techniques. Mais parmi les modèles qu’elle propose sur Ravelry, certains sont très accessibles et quelques uns peuvent même se réaliser sans outil spécifique, avec un crochet classique.

Céleste est crocheté en aller-retours mais sans couture (si, si !). C’est un modèle qui vous apprendra plein de choses sur le crochet tunisien si vous en connaissez déjà les bases.

Vous trouverez les explications du top Céleste créé par Rachel Henri sur le site Ravelry.

Le fil Whirl est disponible dans ma boutique, ainsi que les crochets tunisiens avec un cable suffisamment long pour ce modèle.

Copyright photos : Rachel Henri 2018.

Crochet tunisien double 100 cm

Si vous avez déjà fait du crochet tunisien, vous savez que dans cette technique, après le rang aller, vous avez toutes les mailles de l’ouvrage sur votre crochet. Autant dire que la longeur de celui-ci est très important !

Vous trouverez désormais des crochets tunisiens avec cable souple, de la marque Chiagoo, dans la boutique. Pour commencer, j’ai bien sûr choisi le modèle le plus long – 1 mètre !

Il s’agit de crochets doubles, avec un bec à chaque extrémité (c’était les plus longs). Très pratique pour travailler en rond. Avec un peu de DIY, vous pourrez aussi les utiliser pour le crochet tunisien classique :

Il suffit d’entourer l’une des extrémités avec un élastique (par préférence un peu large, cela fait une plus grosse boule !). Et hop, vous avez un arrêt DIY au bout de votre looooongue aiguille, et vous pouvez tranquillement utiliser le bout opposé.

Découvrez les crochets doubles Chiagoo de 100 cm dans la boutique.

Réassort aiguilles Hiya Hiya

Réassort des aiguilles Hiya Hiya dans la boutique !

Dans ma boutique vous trouvez les aiguilles fixes circulaires Hiya Hiya dans les longueurs 23 cm (pour les chaussettes), 30 cm (pour les manches), 40 cm (pour les bonnets et les pulls pour enfants), 100 cm ( pour tout en magic loop) et 150 cm (pour les rangs trèèèèèèèèèèès longs).

Si jamais il vous manque un numéro ou une longueur, allez voir par là !

Pensez à faire vos commandes avant la pause estivale, au plus tard le 18 juillet !

La vie en rose – Wool Finest

Pour tricoter La vie en rose, le nouveau modèle d’EclatDuSoleil, avec un écheveau de Wool Finest et du mérinos fin pour les rayures contrastantes, voici ce que je vous propose :

Pour la version photographiée, un écheveau de Wool Finest Vue sur mer, et 10 g de mérinos fin jonquille.

Pour un châle gris tout doux, avec un filet de fuchsia pour réveiller le tout : un écheveau de Wool Finest Gris tout plein, et 10 g de mérinos fin fuchsia.

Pour les amateurs de rose soutenu plein de peps : un écheveau de Wool Finest Ultra rose et 10 g de mérinos fin anthracite.

N’oubliez pas : Pour les ouvrages en laine associant plusieurs couleurs, il est indispensable d’ajouter un peu de vinaigre blanc dans l’eau de lavage pour éviter le dégorgement.

Retrouvez les kit pour La vie en rose dans la boutique.

La fiche est à acheter en plus – vous la trouverez ici.