« Lire » son travail au crochet

Il y a quelque temps, je vous ai parlé de 4 stratégies contre les erreurs. Pour moi, la toute première, c’est d’apprendre à « lire » son travail. Je vais essayer de préciser ma pensée, en commençant par le crochet.

Je vous propose donc de vous arrêter fréquemment, admirer ce que vous venez faire, et par la même occasion vérifier que tout semble en ordre.

Pour voir si tout va bien, il vous faut quelques clés pour commencer à détecter les erreurs.

Parfois, c’est la régularité d’un point qui nous indique qu’il a été bien fait. Ici, avec un point comprenant des groupes de deux brides rabattues ensemble, je vois directement (à condition de regarder !) qu’il y a eu un oubli avec une bride solitaire qui aurait dû être accompagnée.

D’autres fois, c’est un peu moins évident. Dans ces cas, j’ai deux pistes pour vous à suivre.

1) Regarder dessus.

Tournez votre travail vers vous et regardez le dessus du rang.

Vous voyez plein de V:s couchés sur le côté qui s’alignent de manière régulière comme ici ? Ou quelque chose qui ressemble à un problème ? Dans le deuxième cas, examinez votre travail de plus près.

Regarder le dessus du rang est aussi le meilleur moyen pour compter vos mailles sans vous tromper.

2) Regardez vos pieds.

Enfin, pas les vôtres, les pieds de vos mailles.

Le pied de la maille se trouve à sa base et ressemble à un V debout :

Quand vous savez identifier le pied de votre maille, vous pourrez plus facilement vérifier qu’il se trouve au bon endroit – et aussi que vous n’avez pas par inadvertance fait par exemple deux mailles dans une au lieu d’une …

… ou sauté une maille.

Il y a des contextes où c’est un peu plus difficile de voir ce qui se passe, par exemple quand vous faites un premier rang de mailles serrées dans une chaînette de base.

Quand vous parcourez votre rang avec les yeux (et faites-le avant d’avoir terminé si la chaînette est longue !), deux signes peuvent vous alerter sur une erreur :

La bosse :

En regardant plus près, vous verrez que il n’y a pas un seul, mais deux pieds de mailles dans votre maille en l’air. Vous avez par inadvertance piquée deux fois dans la même maille.

Le creux :

Comme une bosse dans l’autre sens … c’est la chaînette qui fait un petit pli, car vous avez sauté une maille.

La capacité de « lire » son travail au crochet est un savoir-faire qui s’acquiert au fil du temps, au fur et à mesure de vos observations – n’abandonnez pas si vous n’y arrivez pas tout de suite, petit à petit vous y verrez plus clair !

Pour bien déchiffrer votre travail au crochet, cet article peut aussi vous être utile : https://blog.annettepetavy.com/2020/03/ou-piquer-mon-crochet-tuto-de-mars-2020/

Mérinos fin jaune inca

Bye bye jonquille, bienvenue jaune inca !

Le jaune lumineux de la gamme mérinos fin change de nom (car changement de fournisseur), mais il continuera à illuminer vos ouvrages avec le même éclat !

Si vous voulez l’essayer, je vous propose une petite promotion – si vous êtes rapides!

Jusqu’au vendredi 28 janvier minuit (heure de Paris), je vous propose une réduction de 15 % sur l’achat d’au moins 2 pelotes de mérinos fin coloris jaune inca. Pour bénéficier de cette réduction, il suffit de mettre deux pelotes ou plus dans votre panier – la réduction s’appliquera automatiquement, sans code.

Offre valable seulement jusqu’au 28 janvier 2022 minuit (heure de Paris), dans la limite de stocks disponibles.

Offre sur le nouveau kit Puddle Stomper

Vous avez peut-être vu le joli châle Puddle Stomper dans mon podcast numéro 60, sorti il y a peu. Ce petit châle bicolore est une création de Kirsten Kapur.

Je vous propose de tricoter le Puddle Stomper avec un nouveau kit associant le Wool Finest et le mérinos fin – et pour fêter la sortie du kit je vous offre la fiche jusqu’au mercredi 26 janvier (voir les conditions de l’offre ci-dessous).

D’abord les trois version du kit :

Version 1 : Wool Finest coloris Mise en lumière et mérinos fin coloris violet – un beau contraste, assez proche des coloris d’origine, mais avec un peu plus de vitalité.

Version 2 : Wool Finest coloris Ronde rouge et mérinos fin gris souris – une association pour tous les amateurs de coloris rouille/brique qui aiment aussi le gris. Je sais que vous êtes nombreux !

Version 3 : Wool Finest coloris Whiskey et mérinos fin coloris merlot – très proche de la version que je montre sur mes salons. Je sais que cette combinaison de couleurs à la fois doux et soutenue fonctionnent dans beaucoup de contextes – imaginez cette version sur une petite veste en jean, par exemple !

Pour fêter la sortie du nouveau kit comme il se doit, jusqu’à mercredi le 26 janvier, pour tout achat simultané de la fiche Puddle Stomper et un kit pour le modèle associant Wool Finest et mérinos fin, je vous offre la fiche. Il suffit de mettre la fiche et (au moins) un kit dans votre panier – la réduction s’appliquera automatiquement avant le paiement.

Attention, cette offre n’est valable que jusqu’à mercredi le 26 janvier 2022, dans la limite des stocks disponibles.

Retrouvez les trois versions du kit en cliquant ici.

Compter les rangs avec un fil

J’ai pris le temps pendant les fêtes de faire un peu de tricot loisir. J’ai commencé à tricoter une manche du haut vers le bas, avec des diminutions à espacer régulièrement. Pour me faciliter la tâche, j’ai utilisé la technique simple d’un fil de couleur contrastante – vous connaissez ?

Si vous n’avez pas encore essayé, j’ai un tuto qui en parle (et ça marche bien sûr aussi bien pour les diminutions que pour les augmentations, et pour compter les rangs en général).

4 stratégies contre les erreurs au tricot et au crochet

Cela aurait dû être 2 rangs de jaune …

Une erreur, quelle horreur !

Votre coeur bat la chamade, une main glacée semble comprimer votre poitrine, vous avez la boule au ventre … Vous venez de découvrir une erreur dans votre ouvrage au tricot ou au crochet !

Une erreur peut venir de tant de choses. On est fatigué, on est distrait, on a mal lu ou mal compris …

Parfois, c’est juste une erreur à corriger, sans conséquence. On revient quelques mailles ou quelques rangs en arrière, on défait son erreur et on refait correctement, et c’est la fin de l’histoire.

Mais souvent, cette erreur nous apprend quelque chose (au-delà du fait qu’on s’est trompé) :

Est-ce le moment de poser mon ouvrage et aller me coucher ? Est-ce qu’il faut tout simplement que je me concentre un peu plus sur la grille ? Est-ce que j’ai besoin de chercher plus d’informations sur comment faire ce point, en demandant à quelqu’un que je connais, ou en cherchant en ligne ?

Dans tous les cas, les erreurs, on préfère ne pas en faire – mais tout le monde en fait, tout le temps … (oui, moi aussi, tout le temps !).

Je vous propose quatre stratégies à adopter contre les erreurs :

1) Apprendre à « lire » son travail.

Pour moi, c’est l’une des compétences clé de toute personne qui tricote et crochète. Je vous en reparlerai bientôt plus dans le détail, mais pour le moment, disons simplement que je vous conseille de vous arrêter souvent pour admirer ce que vous venez de faire !

2) Se demander si c’est vraiment grave.

S’il y a une maille de travers quelque part, est-ce que cela se verra vraiment quand vous ou quelqu’un d’autre porte ce que vous avez fait ? Si oui, y-a-t-il un moyen de le cacher sans tout défaire ?

On est d’accord, si vous avez fait 20 diminutions de trop, il vaut probablement mieux corriger …

3) Apprendre à corriger les erreurs les plus courantes (là aussi, j’aurai bientôt des choses à vous dire – en attendant, Google et YouTube sont vos amis !)

4) Ne pas avoir peur de faire une erreur !

Déjà, si on est stressé à l’idée de faire une erreur, on augmente considérablement ses chances de se tromper.

Et le fait d’apprendre à découvrir vos propres erreurs et à les corriger vous fera progresser dans votre maîtrise du tricot et/ou du crochet. Je dirai même que la meilleure façon d’apprendre à faire quelque chose, c’est de se tromper et comprendre pourquoi. Vous retiendrez beaucoup mieux comment faire que si votre première tentative était parfaite.

Et, je me répète : ce n’est peut-être pas grave du tout. Une fois, c’est une erreur, deux fois, c’est un problème, trois fois, c’est un nouveau point ou modèle !

Bingo !

Voulez-vous jouer avec moi ?

Je vous propose un jeu de bingo sans prétention, adaptable à vos envies, coups de coeurs et changements d’avis !

Les interprétations personnelles sont les bienvenues – à vous de jouer tout au long de l’année !

Voici une version en pdf si vous voulez l’imprimer :

#bingotricotcrochet2022

#bingo2022annettepetavy