Quand les nuanciers mentent – When shade cards lie

Bon, mentir, c’est un bien grand mot. Mais parfois, les nuanciers ne rendent pas justice aux fils qu’ils sont censés présenter.

Lying might be a too strong word. But sometimes shade cards don’t properly represent the yarns they’re supposed to sell.

Je vous ai déjà parlé du fil Primavera. J’ai testé une pelote, et je voulais passer une commande. Malheur et catastrophe, les coloris que j’avais sélectionnés étaient en rupture (mais ils vont à nouveau rentrer courant juin…). J’ai du me rabattre vite fait sur deux autres coloris. En les voyant sur le nuancier, j’étais moyennement convaincue.

I’ve already discussed the Primavera yarn here. I had tested a ball, and I wanted to place an order. A major catastrophy occurred – the colours I had chosen were out of stock (they will be in stock again sometime during June). I had to quickly decide on two other colours. Looking at the shade card, I was relatively unhappy with my choice.

Et puis je reçois ceci:

But then I received this:

Un saumon lumineux, superbe. Et un violine, plus rosée et grisée que sur la photo, qui joue lui aussi avec la lumière.

A brilliant salmon colour. And a dusty violet, with more pink and grey than in the photo, which manages to be both subtle and light-reflecting.

Que faire?

What’s a woman to do?

Tricoter un Jardin de printemps.

Knit a Spring Garden Tee.

Et aller se battre avec le GIMP pour voir s’il y a moyen de rendre ce coloris correctement sur une photo…

And go battling with the GIMP to find out a way to reproduce the colour accurately…

4 réponses sur “Quand les nuanciers mentent – When shade cards lie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.