Quimperlé

quimperle lili 005 1000px

Vous connaissez déjà Nathalie Mainsant en tant que traductrice talentueuse … La voici en créatrice de modèle, avec le très beau châle tricoté Quimperlé !

I have worked a long time with Nathalie Mainsant, a very talented French translator … I am very happy to work with her as a designer, and to introduce her beautiful knitted shawl Quimperlé!

quimperle

Quimperlé se tricote avec une seule pelote du fil London. Il est léger et aérien, mais pas difficile à réaliser. En effet, Nathalie a utilisé des points originaux mais simples, où la symétrie se fait sans effort.

Quimperlé is knitted in a single ball of the beautiful London yarn. It is light and airy, yet not difficult to make. Nathalie has used original but simple stitch patterns, where symmetry occurs effortlessly.

quimperle lili 010 1000px

Sur vos épaules ou autour du cou, ce châle souple en laine et soie pourra bien devenir votre chou-chou pour la rentrée !

Over your shoulders or around your neck, this soft shawl in wool and silk might well become your autumn favourite!

quimperle_a

Plus d’informations dans la boutique.

More information in the shop.

10 réponses sur “Quimperlé”

  1. Pour créer ce châle, je me suis inspirée d’un de mes livres de chevet favoris : Heirloom Knitting, qui en plus est dédicacé à mon nom par la main même de Sharon Miller. Tous ces points plus beaux les uns que les autres !!! J’en rêve la nuit !!
    Je ne connaissais absolument pas le modèle dont vous avez mis le lien, ni l livre qui a été traduit (lien du lien).
    La première fois que j’ai fait cette grille, c’était en 2010 !
    C’est vrai qu’ils ont l’air d’avoir le même point de départ (je ne sais pas comment est fait celui du lien !!!), mais pas la même colonne centrale.
    Je voulais des colonnes très aériennes, donc le double jeté m’a semblé idéal, et pour le compenser, il fallait bien une dim de chaque côté !!

    Et de plus, le 2ème point et la bordure ne sont pas les même du tout. J’ai voulu une continuité d’un point à l’autre: le dernier rg du premier point sert de 1er rg du 2ème point.
    Et pour passer à la bordure, je n’ai pas repris le premier point comme sur ce châle.

    Si j’avais copié, j’aurais surement traité la colonne centrale, surtout avant de passer au 2ème point, comme elle, je trouve joli cette continué à ce niveau !

    Je pense que l’on a toutes les mêmes sources d’inspiration, les points islandais sont nombreux mais pas infinis.
    D’ailleurs dans un de ses châles, que j’ai eu la curiosité d’aller voir, elle emploie aussi des points déjà vu dans d’autres châles. Son châle Hyrna med kronuprjoni a un point qui n’est pas vraiment original.

    Un châle doit son identité a sa globalité, à l’équilibre de ses différents points, au fil utilisé, aux aiguilles employées, c’est tout cela qui fait de lui ce qu’il est: ses dimensions, son drapé, sa transparence.

    C’est en fait un honneur d’être tombé par le plus pur des hasards sur le point utilisé par ce si beau châle !!!
    Et j’espère que ce point que je trouve si aérien, sera repris par d’autres, associé à d’autres points, dans des proportions différentes, sinon à quoi serviraient tous ces magnifiques livres de points Islandais dont on s’inspire toutes !!!

  2. J’ai fini de tricoter ce joli châle et il est en cours de blocage ☺
    Je trouve les éclaircissements de Nathalie très bien argumentés et les modèles ne se font pas ombrage, bien au contraire. Le tricot est un art ancestral (bien avant le tissage, paraît-il !) et ne pas profiter de cet héritage de points serait un crime !!!

  3. Merci à Nathalie non seulement pour son super boulot de traductrice mais aussi pour ce modèle épostouflant. Bravo, bravo et encore bravo! Châle copié lorsque le point se trouve sur un livre de points de domaine publique et Annette qui publie votre commentaire Madame?? je pense que jamais on verra ça chez Annette ni auprès de sa precieuse collaboratrice Natahlie: peut être qu’avant d’accuser chez les autres on pourrait au moins s’enlever les grosses chaussures comme vous dites en France….?
    Et bravo aussi a Claitte qui l’à DEJA tricoté! 🙂 on attend les photos…!

  4. Bravo ! J’adore ce châle, et je vais être obligée de le tricoter…car Quimperlé est ma ville de naissance, et dans lequelle j’ai passé toute mon enfance et mon adolescence ! Petite question : pourquoi as-tu baptisé ce châle ainsi ?
    Nathalie

  5. hahahahahaha!!!!la Bretagne, Quimperlé, c’est les vacances, la légèreté, c’est là que je sors de la 4 voies tous les ans depuis de nombreuses années pour aller à Kerfany! et le rouge m’a fait penser aux massifs de fleurs qui accueillent les passants le long des trottoirs, les couleurs de la ville !! j’aime beaucoup le Bretagne pour son savoir faire, son artisanat, sa musique…. !!! ce nom m’est venu tout naturellement en le tricotant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.