Le début d’un châle

Pour être tout à fait honnête, le projet dans la photo n’est pas un châle – mais il commence exactement de la même manière.

Très souvent, les châles tricotés du haut vers le bas commencent avec un petit rectangle de point mousse (« garter tab » en anglais). En cliquant ici, vous trouverez mon tuto sur ce type de début de châle, vers lequel j’ai envoyé de nombreuses personnes depuis sa rédaction en … 2011 (!)

J’ai un aveu à vous faire : je n’aime pas bien cette technique de démarrage. Je comprends bien que l’idée est de créer une ligne continue en haut du châle, où ce démarrage s’intègre parfaitement dans la lisière qui forme le haut du châle.

Déjà, on nous dit souvent de commencer avec un montage provisoire de 2 ou 3 mailles – je ne le fais jamais, c’est trop de travail pour peu de résultat (et si vous montez 3 mailles en provisoire, en sens inverse vous récupérez 2, donc il faut créer une maille quelque part, et je n’arrive jamais à le faire très proprément).

Et de toute façon, avec ce mini rectangle, j’ai toujours l’impression que mes doigts sont trop gros, que je vais perdre mes aiguilles d’une seconde à l’autre, et que je ne sais plus tricoter.

Du coup, je fais de petites expériences avec des débuts différents. Dans la photo, j’ai commencé par monter 3 mailles, puis j’ai augmenté sur quelques rangs en point mousse avant de commencer à tricoter mes lisières en point mousse et le corps du modèle en jersey. On peut trouver que ça fait pâté. Je trouve que ça fait le modèle qui commence avec quelques rangs de mousse, et que ça fonctionne bien. En plus, c’est super facile à tricoter.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Comment aimez-vous commencer vos châles pour le tricoter du haut vers le bas ? Est-ce qu’il y a des méthodes que vous n’aimez pas ? Dites-le moi en commentaire !

6 réponses sur “Le début d’un châle”

  1. j’aime ta franchise !!!
    Moi le garter tab est mon ami… Quand j’ai découvert cette technique j’ai été enchantée Par contre je n’aime pas tricoter le point mousse qui m’endort mais j’aime son côté douillet alors comme je n’ai pas encore trouvé de solution à mon problème je pique régulièrement de petits roupillons mais mes ouvrages n’avancent pas vite

    1. Hihihi !
      Je pense à toi qui t’endors sur ton tricot 🙂
      Et je trouve comme toi que le point mousse est douillet, mais pas très fun. Je l’aime surtout quand il y a des élements qui viennent rompre la monotonie (augmentations, diminutions, rayures …)

  2. Bonjour,

    J’aime bien cette méthode du petit carré en point mousse pour démarrer les châles; j’aime surtout ne monter que 3 mailles (monter des mailles n’est pas trop mon truc, ni les rabattre d’ailleurs). Avec cette méthode, j’ai un peu de mal à relever les mailles autour de carré, alors je triche un peu en relevant la maille avec un crochet et je la glisse ensuite sur l’aiguille de droite.
    Le point mousse? Avant, je le boudais. Pour moi c’était un point de bébé, celui avec lequel on apprend quand on est gamine et que l’on se fait enguirlander quand on tricote trop serré. Et ces derniers temps, je le redécouvre, confortable, souple, il donne du relief, pas besoin de compter, idéal pour le soir. Mais je suis d’accord, il faut rompre la monotonie en ajoutant d’autres éléments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.