Les échantillons

On parle toujours de l’échantillon, le graal à obtenir pour un ouvrage parfait. Je voudrais vous parler un peu des échantillons au pluriel.

Car les échantillons sont divers.

Il y a l’échantillon « assurance », celui que vous exécutez avec plus ou moins de bonheur (souvent moins d’ailleurs) en début de travail, pour vous assurer que votre projet correspondra bien aux dimensions indiquées dans les explications, et que vous ne tomberez pas en panne de fil. Vous avez votre fil, vous avez les données du modèle, vous cherchez les bonnes aiguilles ou le bon crochet pour obtenir la même chose avec vos mains à vous.

Il y a beaucoup de choses à dire sur celui-là, mais pour le moment, disons juste qu’en général, on n’adore pas le faire, mais qu’il peut vous épargner beaucoup de déceptions. C’est votre partenaire indispensable et votre meilleur ami, même si vous n’avez pas envie de le réaliser.

Ensuite, il y a l’échantillon « recherche ». Vous avez votre modèle, maintenant vous êtes en recherche du fil parfait. Est-ce qu’il sera lisse ou duveteux ? Uni ou multicolore ? Celui que vous avez pensé ou un autre ? Le champs des possibles s’ouvre, vous découvrez comment le point en question interagit avec votre fil, vous faites vos choix et pendant votre recherche, vous avez parfois des bonne, parfois des mauvaises surprises.

En final, l’échantillon « recherche » se doit tout de même de remplir les même conditions que l’échantillon « assurance », c’est-à-dire une certaine conformité avec celui indiqué dans vos explications – ou alors, il va falloir faire pas mal d’arithmétique.

Dans la photo, il s’agit d’un autre type d’échantillon, l’échantillon « exploration ». C’est le genre d’échantillon qui, si tout va bien (et ce n’est pas toujours le cas, loin de là), deviendra un nouveau modèle.

Je connais mon fil, je sais (ou je détermine rapidement) avec quel crochet ou quelles aiguilles je souhaite le travailler. Le nombre de mailles et de rangs aux 10 cm m’importent peu – je les indiquerai dans la fiche terminée, mais pour le moment, cela n’a strictement aucune importance. La couleur du fil non plus, je prends le premier coloris clair qui me tombe sous la main pour le fil en question. Il faut que ce soit une couleur claire (ou plusieurs couleurs claires, ou deux couleurs qui contrastent bien), car j’ai besoin de bien voir mes mailles.

Je commence mon échantillon « exploration » avec, tout de même, une vague idée, un thème assez flou. Peut-être un type de point. Ou des couleurs que je veux associer. Ou une idée beaucoup moins précise, une thématique qui relève plus d’une envie, d’une émotion ou d’une simple curiosité.

C’est long, en heures (que je ne compte pas) et en longueur – celui-ci mesure actuellement 90 cm, et ce n’est pas terminé. Quand est-ce la dernière fois que vous avez réalisé un échantillon d’un mètre de long ?

Ce n’est pas toujours très amusant. C’est en faisant cet échantillon que je me rends parfois compte que mon idée de départ n’était pas la bonne, ou qu’elle n’est pas réalisable comme je l’avais imaginé. C’est un échantillon plein de tentatives ratées – mais c’est justement là son grand intérêt.

Car de la tentative ratée naît, parfois, l’idée de comment faire mieux. Le thème de départ s’éloigne, mais un autre se présente avec de plus en plus de force, jusqu’à devenir une évidence. Mon cœur bat plus vite quand les mailles s’enchaînent comme je le veux, quand le dessin obtenu correspond à ce que j’avais en tête – ou à quelque chose de nouveau, un trésor que j’étais en train de chercher sans même le savoir.

Cela veut dire que les 50 premiers centimètres de cet échantillon, que des dizaines de post-its, que des pages de notes et de dessins et une flopée d’idées, n’auront strictement rien à voir avec le résultat final. Mais toutes ces tentatives, ces essais non aboutis, ces faux départs, étaient absolument nécessaires pour y arriver.

Je ne vous le montre pas dans le détail, car vous le trouveriez sans intérêt. Mais dans ma tête, je vois déjà le modèle terminé, et je pense que vous l’aimerez bien.

Si tout va bien, cet été, on le crochète ensemble.

5 réponses sur “Les échantillons”

  1. Merci pour cet article. En effet, je n’aime pas vraiment réaliser l’échantillon mais je retiens l’idée d’un echantillon « recherche ». J’ai envie de tricoter un point specifique et je ne savais pas comment m’y prendre. Je vais donc essayer ….

Répondre à Annette Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.