Annette Petavy Design – Bulletin Août 2014 – Bordures 2

Bulletin d’information août 2014: Accrocher une bordure avec le point de grébicheDans la boutique :Fêtons la rentrée avec quelques offres spéciales ! D’abord une offre sur une quantité limitée de pelotes Boudchou de Plassard, à un prix très attractif.boudchouN’oubliez pas d’aller voir la boutique (ou le blog) au courant du mois de septembre pour d’autres offres spéciales.Plus d’informations dans la rubrique « Offres spéciales » dans la boutique.Salon en septembre :Une fois n’est pas coutûme, je vais à Paris ! Du 26 au 28 septembre je participe au salon « Fils en Seine » au magasin Truffaut d’Ivry-sur-Seine.Accrocher une bordure avec le point de grébicheLe mois dernier j’ai décrit comment j’ai crocheté une bordure dans le sens de la longueur en la cousant sur le bord d’un petit tableau textile.Puisque les grands esprits se rencontrent, Caroline et Malène m’ont écrit a propos de la technique que j’avais prévu pour le bulletin ce mois-ci : créer un support pour un bord crocheté en brodant le bord du tissu au point feston – ou point de grébiche. Si j’ai bien compris, le point feston prend le nom de point de grébiche dès qu’on le varie, y compris en le brodant de manière plus espacée.Cette technique est très utile pour accrocher une bordure au crochet à un objet en tissu (p ex un sac, une couverture, un vêtement …). Si comme moi vous n’êtes pas experte en broderie, n’ayez crainte. Ce point est très facile à faire, et je trouve même qu’il devient rapidement addictif. Il vous faut une aiguille bien pointue avec un chas plutôt grand, pour faciliter le passage du fil utilisé pour broder. Le choix de ce fil dépend de ce que vous avez sous la main et du tissu auquel vous voulez accrocher votre bordure. Si c’est un tissu assez souple, avec un tissage lâche, et le fil que vous allez utiliser dans la bordure est fin, vous pourrez peut-être même utiliser le même fil pour broder. Toutefois, j’ai appliqué ma bordure sur un accessoire en tissu de coton bien serré. Il me fallait donc quelque chose d’assez fin, mais solide tout de même. J’ai utilisé trois brins de fil à broder mouliné classique, et un bon dé à coudre pour faire passer mon aiguille.Voici donc comment procéder, en brodant le point de grébiche sur l’ourlet déjà présent. Bien sûr, il ne faut pas hésiter à tester sur une chûte de tissus avant (c’est ce que j’ai fait avant de faire les photos).start of blanket stitch D’abord, attachez votre fil au dos du travail, avec un noeud ou des petits point. Puis, passez l’aiguille de telle manière que le fil sort au coin inférier gauche du tissu.Piquez l’aiguille de nouveau, plus ou moins à la verticale du point de sortie du fil, et ressortez-la très près de ce même point.Très important: comme dans la photo du bas, votre aiguille doit passer au-dessus du fil à la base du travail.first blanket stitchFélications ! Vous avez fini le premier point. En piquant dans le tissu, ne cherchez pas à traverser toutes les épaisseurs de l’ourlet – la première couche suffit bien.Maintenant nous allons espacer nos points, pour créer des boucles où nous pourrons piquer notre crochet.blanket stitch 2Pour le point suivant, insérez l’aiguille à la même hauteur que pour le point précédent, mais un peu plus loin sur la droite. L’écart entre les points dépendra du fil et du crochet utilisés pour la bordure. On va tester l’écart tout à l’heure, c’est donc inutile de trop s’inquiéter de sa largeur. Rappelez-vous simplement qu’il vous faudra piquer votre crochet confortablement dans l’espace entre deux points. Il ne faut pas qu’ils soient trop serrés, mais pas trop écartés non plus.L’aiguille doit ressortir du tissu à la verticale du point où vous l’avez piquée. Comme auparavant, c’est très important que l’aiguille qui sort du tissu passe au-dessus du fil qui sort du point précédent. Dans l’image du bas, vous voyez comment cela entraîne le fil à passer horizontalement juste au bord du tissu entre les points. Ce sont ces brins horizontaux qu’on recherche – ils fonctionneront comme des boucles dans lesquelles nous piquerons les mailles du premier rang de notre bordure.test driveContinuez en point de grébiche pendant quelques centimètres, puis faites pivoter votre travail. Maintenant on va faire un petit test pour voir si l’écart entre les points brodés fonctionnera avec le fil et le crochet qu’on va utiliser pour la bordure.testing crochetOn dirait que ça marche ! J’ai crocheté une, parfois deux, mailles serrées dans chaque boucle entre les mailles. L’utilisation ponctuelle de deux mailles au lieu d’une permet à la bordure crochetée de mieux s’adapter à l’ourlet, sans trop tirer. Si j’avais brodé mes points un poil plus près les uns des autres, cela n’aurait pas été utile.Comme vous pouvez le constater, il n’y a pas besoin d’être hyper précis quant à l’écart exact entre les points brodés, puisque vous pouvez adapter le nombre de mailles crochetées travaillées dans chaque boucle. Toutefois, comme déjà dit, il faut que le crochet puisse passer confortablement au travers de la boucle – sinon, il vous faudra espacer les points brodés. Aussi, si vous devez tout le long faire trois mailles ou plus dans chaque boucle, vous aurez peut-être des jours entre la bordure et le tissu. À vous de voir si vous aimez cet aspect ou si vous préférez serrer un peu plus vos points brodés.first rowDéfaites les mailles crochetées, et continuez à broder votre point de grébiche tout au long du bord. Quand vous arrivez au bout, rentrez votre fil à broder, et crochetez votre premier rang dans les boucles créées. Ici, j’ai travaillé en mailles serrées, mais vous pouvez bien sûr utiliser d’autres mailles, suivant l’effet souhaité.Ce n’est que maintenant que nous allons compter nos mailles ! S’il y en a beaucoup, n’hésitez pas à mettre un repère (comme une épingle de sûreté) toutes les 10, 25 ou 50 mailles. Choississez le nombre que vous voulez – l’idée est simplement de ne pas devoir recommencer depuis le début à chaque fois qu’on se perd !J’avais 115 mailles le long de mon bord. Nous allons donc utiliser ce nombre pour la suite du raisonnement. Peut-être vous savez déjà quelle bordure vous souhaitez utiliser. J’avais une idée plutôt vague sur la forme générale que je recherchais, et j’ai consulté mes dictionnaires de points. Je me suis décidée pour une bordure avec des formes arrondies dans le livre fantastique Around the Corner Crochet Borders d’Edie Eckman (je n’ai pas pu trouver de traduction française de ce livre). edies borderCette bordure, dans sa version crocheté en aller-retours, se travaille sur un multiple de 9 mailles + 4. Maintenant il faut sortir la calculatrice !Pour savoir comment adapter la bordure à ma base, je commence par enlever 4 m de mon nombre total : 115-4=111. Est-ce que 111 est un multiple de 9? Non, puisque 111/9=12,333333… Il me faut donc trouver un multiple de 9 qui se rapproche de mes 111 mailles.12*9=10813*9=117Je peux donc choisir. Je vais faire encore un rang de mailles serrées. Au long de ce rang, je peux soit diminuer de 3 mailles (111-108=3) ou augmenter de 6 mailles (117-111=6).Pour ce projet, j’ai décidé que c’était mieux d’ajouter des mailles plutôt qu’en enlever. Je tourne donc mon travail, et je place 6 repères, repartis régulièrement le long du rang. markersQuand je fais ce genre d’opération, j’aime bien plier mon travail en deux et aligner les repères sur les deux moitiés de telle façon qu’il soient placés de manière plutôt symétrique. Je trouve inutile d’être ultra précis et compter les mailles entre les repères.Je refais simplement un rang en mailles serrées. À chaque repère, je pique 2 ms dans la maille en-dessous, plutôt qu’une seule. Ainsi, je termine le rang avec au total 115+6=121 mailles.Je vérifie mes calculs:121-4=117117/9=13Tous mes nombres sont joliment entiers. Je peux donc attaquer ma bordure tranquillement.Et voici le résultat !finished borderOn arrive à la fin de ce bulletin, mais je n’ai pas fini de customiser cet accessoire. Si vous voulez le voir terminé et savoir ce que c’est, et dans quel contexte je l’utilise, je vous propose d’aller faire un petit tour sur mon blog courant septembre.Je vais continuer à parler bordures le mois prochain. Si vous avez des questions ou des propositions, envoyez-moi un mail ! À bientôt !

signatureNewsletter index

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.