Nopes, mouchets et autres popcorns – Bulletin février 2017

Dans la boutique

Kirsten Kapur est à l’honneur dans la boutique – voici trois nouveaux modèles publiés en français depuis la dernière newsletter.

Les mitaines Astor Place :


Un superbe modèle de mitaines, avec de jolis détails qui subliment un modèle plutôt simple.

Retrouvez les mitaines Astor Place dans la boutique.

Si vous avez froid au bout des doigts, vous pouvez préférer les moufles East 7th Street :

De longs poignets et un beau point à chevrons font de East 7th Street un modèle de moufles contemporain et graphique.

La fiche des moufles East 7th Street est à trouver dans la boutique.

Le troisième modèle est un pull, Breezy :

Tricoté du bas vers le haut, Breezy est un pull de tous les jours avec les petits détails qui changent tout. L’empiècement bicolore illuminera votre visage !

Vous saurez tout sur le modèle Breezy dans la boutique.

 

J’ai aussi lancé un tout nouveau fil, Kiruna :

C’est un fil composé de 70 % laine bio et 30 % alpaga, certifié GOTS. Avec 112 m aux 50 g et un échantillon « type » de 20 m aux 10 cm sur des aiguilles 4 – 4,5 mm, Kiruna s’adaptera à de très nombreux ouvrages. Il est notamment interchangeable avec le mérinos moyen – notez toutefois que Kiruna n’est pas traité superwash et qu’il se lave donc à la main.

Avec Kiruna, vous pouvez par exemple tricoter les mitaines Astor Place ci-dessus, ou crocheter le col Dryas paru dans le bulletin du mois dernier.

Plus d’informations sur le fil Kiruna dans la boutique.

En bref

 

Si vous n’avez pas encore regardé mes vlogs, vous pourrez découvrir celui du 30 janvier et celui du 6 février – et bien sûr bientôt un nouveau : abonnez-vous à ma chaîne YouTube !

 

Essayez le superbe mélange de mérinos fin et de bambou dentelle pour tricoter le béret « Prendre racine », créé par Alana Dakos : le kit est ici dans la boutique, et toutes les informations sont sur le blog.

 

 

Plein de nouveaux produits Hiya Hiya dans la boutique – et d’autres encore à venir : la jauge à aiguilles en forme de mouton, les mini ciseaux en forme de chat et les aiguilles courtes de 23 cm ou de 30 cm (article sur le blog ici) ainsi que les aiguilles très longues de 150 cm.

 

 

À venir

Un nouveau projet qui me passionne : Tricot et sac à dos ! Avec mon amie Françoise, nous allons vous proposer des weekends dans un gîte en pleine nature, émaillés de balades et d’ateliers tricot (ou crochet) animés par moi-même.
Pour les dates et autres détails, rendez-vous sur le site Tricot et sac à dos.

Et pour dire ce que vous pensez de cette idée, et ce que vous aimeriez faire pendant un week-end de ce type, je vous propose de remplir ce sondage.

Dans un cadre plus classique, mais aussi très plaisant, vous pouvez me retrouver à Strasbourg, à l’exposition Talents 2017 fin mars/début avril.

Les autres dates de salons et autres manifestations ce printemps sont disponibles ici.

 

Nopes, mouchets et autres popcorns

Ah, la terminologie du crochet – si souvent compliquée et toujours peu standardisée ! Ce mois-ci, j’essaie de faire un peu le tri dans la jungle des dénominations et des techniques quand il s’agit des points texturés où plusieurs mailles sont crochetées dans la même pour créer un dessin arrondi, souvent en trois dimensions, sans pour autant augmenter le nombre de mailles.

Si vous avez un avis divergeant ou complémentaire sur les mots et les techniques, je serai ravie d’en discuter avec vous dans les commentaires ci-dessous. Je n’ai pas la prétention de tout savoir dans ce domaine – mais voici ce que j’ai pu trouver d’à peu près concordant pendant mes recherches.

Le mouchet

Commençons par le mouchet : plusieurs mailles piquées dans une seule et rabattues ensemble.

Dans cet échantillon de brides disposées en grille, je vais remplacer quelques brides par des mouchets.

a. Je commence comme pour une bride normale : 1 jeté, je pique mon crochet dans la maille en dessous, je ramène mon fil. J’ai trois boucles sur le crochet.

b. 1 jeté, écouler 2 boucles sur le crochet

Je répète les étapes a + b encore deux fois. Maintenant, j’ai 4 boucles sur mon crochet (la boucle de départ + 1 boucle pour chacune des brides entamées).

1 jeté, écouler toutes les boucles sur le crochet. Le mouchet et terminé.

Voici d’abord un rang où chaque bride dans la grille a été remplacée par un mouchet, et ensuite un rang où les mouchets remplacent une bride sur deux.

Vous pouvez bien sûr expérimenter avec vos mouchets, en jouant sur le nombre de mailles dans le mouchet (2, 4 ou 5) et sur la hauteur de la maille (double-brides, triple-brides …).

En intégrant vos mouchets sur un fond de mailles serrées, vous obtenez le point noisettes que je vous explique dans cette vidéo :

(La couverture dont je parle est CarpeT Diem).

Par contre, si à la place des brides vous faites des demi-brides, vous ne ferez en réalité plus des mouchets, mais des nopes.

La nope

Pour le tutoriel de la nope, je vous propose de regarder mon bulletin de janvier 2012, sur la nope « japonaise ».

Dans cette version, pour fermer la nope, on écoule toutes les boucles sur le crochet sauf la dernière, puis on fait un jeté et on écoule les deux dernières boucles. (Vous pouvez aussi rencontrer cette nope sous le nom de « point ananas ».)

La nope peut aussi se faire plus simplement, en écoulant toutes les boucles d’un coup.

Mais dans tous les cas, les nopes sont composés de demi-brides que l’on commence et que l’on écoule ensemble.

Le popcorn

Avec le popcorn, c’est une autre affaire. Pas de mailles rabattues ici !

Vous commencez votre popcorn en réalisant plusieurs brides dans la même maille – ici, j’en ai fait 4.

Ensuite, vous sortez le crochet de la boucle, vous l’insérez dans le haut de la première des brides dans le groupe, et vous attrapez de nouveau votre boucle.

Vous tirez votre boucle à travers la première bride, et vous avez terminé le popcorn.

Là encore, vous pouvez faire vos expériences avec la hauteur des mailles ou avec leur nombre. Dans mon échantillon, le popcorn de droite est composé de 4 brides, et celui de gauche en contient 5.

En basculant l’échantillon vers l’avant, on voit le dessus des brides – particulièrement dans le popcorn de gauche qui contient 5 brides. La forme de la maille terminée est donc différente, plus aplatie sur le haut que pour le mouchet ou la nope.

Voilà, j’espère que cela fait du sens et vous permettra de continuer vos expériences avec des points en 3 D.

N’hésitez pas à en parler dans les commentaires ci-dessous !

À bientôt

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

8 réponses sur “Nopes, mouchets et autres popcorns – Bulletin février 2017”

  1. Merci pour ces explications très bien expliquées et photographiées en pas à pas.
    Suis pas très fûtée ! Au départ j’ai cru que le mouchet, c’était une coquille ; puis en décortiquant un peu, j’ai vu que non.
    Et je dirais que la nope, c’est une coquille pliée 🙂

  2. Toujours parfaitement expliqué !
    Toujours aussi motivant pour avancer dans le crochet !
    Seul bémol dans le bulletin : il manque juste le délicieux accent suédois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *