Yarnbombing du MLF 2 – le reportage !

Le weekend dernier, c’était le weekend du plus grand Microfestival de Libération du Fil  du monde à Lyon, et c’était le bonheur !

Merci à toutes celles et tous ceux qui sont venus, et un grand, énorme merci à toutes celles qui n’ont peut-être pas pu se déplacer, mais qui ont participé quand même en envoyant des carrés pour le yarnbombing !

Aujourd’hui, comme promis, je vais vous expliquer comment nous sommes arrivés à, parmi d’autres choses, ceci :

Tout a commencé en mai dernier, quand je vous ai demandé sur ce blog et sur les réseaux sociaux si vous vouliez faire des carrés avec moi, pour préparer la décoration du MLF 2.0.

Vous avez répondu présents, encore plus présents que j’aurais pu l’imaginer dans mes rêves les plus fous – j’ai reçu environ 450 carrés !

(Collage non exhaustif, évidemment).

Il a ensuite fallu penser à l’assemblage !

J’ai passé un peu de temps à trier les carrés par taille (approximative).

Ensuite, j’ai invité les copines de l’équipe organisatrice à venir les « pré-assembler » chez moi.

 

Nous avons fait des bandes de 1 m de long. Ces bandes ont ensuite été assemblées pour faire des panneaux de 1 m x 1 m.

Ce sont ces panneaux qui ont été assemblés par deux pour créer 3 grandes bannières sur la façade.

À l’acceuil, les panneaux restants ont été utilisés, avec des carrés à l’unité et encore quelques bandes préassemblées, ainsi qu’avec des toiles d’araignées des MLF 1 il y a quatre ans, pour habiller le barnum de l’entrée.

Et à partir de là, j’ai commencé à être un peu trop affairée pour prendre de jolies photos d’ensemble !

Camille et Isabelle ont formé une équipe de choc avec Sylvie (qui n’est pas dans la photo, mais qui a coupé tous les fils qui dépassaient). Plein d’autres mains ont aussi fait ce qu’il fallait pour que tout soit prêt à temps.

Une Loveswagen se prête parfaitement au yarnbombing, surtout quand elle ne roule pas mais sert à acceuillir des puces de couturières.

Il y en avait aussi à l’intérieur, pour habiller l’escalier, avec encore des toiles d’araignées et la toute première bannière de la FART.

À la fin du weekend, snip, snap, on a coupé les fils et les locaux ont repris leur aspect habituel. Mais les élements du yarnbombing ne sont pas perdus, ils dorment chez moi dans des sacs bien fermés, pour pouvoir habiller d’autres lieux.

Et tout ça, bien sûr, n’aurait jamais été possible sans vous et sans l’équipe de la FART. Je ne le dirai jamais assez : MERCI !!!

10 réponses sur “Yarnbombing du MLF 2 – le reportage !”

  1. Superbe week-end. Même si ma cheville est encore douloureuse. Merci d’avoir immortaliser ces moments magiques d’échanges de nos passions communes autour du Fil.
    Merci à toi Annette de m’avoir offert cette opportunité d’ouvrir une porte que je n’imaginais même pas. Je me suis sentie trop « traditionnelle ».
    Peux être m’as-tu aussi libérée de ce fil à la patte qui m’a fait tombé la bas vers St Jean ? …
    Au plaisir de vous revoir.
    Amitiés dentelliéres
    Rita

    1. Sylvie Damey : Merci pour ton enthousiasme…. pour les carrés que j’ai confectionnés autour de visage de poupée et peluches… ma marque de fabrique depuis longtemps dans mes créations « freeform »…. et pour lesquels j’ai déposé un copyright pour le montage 🙂 …

  2. Merci du reportage… je devais me rendre à la manifestation, mais un empêchement de santé et bing… pas possible. Je patienterai donc jusqu’au prochain dans 2ans si le rythme est conservé 🙂

  3. Merci pour ce beau reportage et encore bravo aux organisatrices et organisateurs, la joie et la bonne humeur étaient au rendez-vous.
    J’ai été heureuse de suivre cette aventure et de pouvoir venir à Lyon le samedi…et participer aux magnifiques bannières avec 2 carrés, lol !
    Également, j’ai eu le grand plaisir de retrouver des tricoteuses connues et faire de nouvelles rencontres (je n’ai pas encore mémorisé tous les prénoms). Et enfin, je suis vraiment flattée qu’un de mes ouvrages ait été exposé !
    Je vous souhaite une bonne journée, je vous embrasse.
    Josette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *