La chaînette de départ – Bulletin septembre 2019

Dans la boutique

Nouveau dans la boutique : frais de port offerts à partir de 75€ pour toutes les livraisons en France Métropolitaine, ainsi que pour les livraisons avec Mondial Relay en Belgique et au Luxembourg.

Les fiches, qui sont toujours disponibles en téléchargement, n’entrent pas dans le calcul de la gratuité des frais de port.

Apprendre le crochet tunisien tout en réalisant un projet amusant – c’est l’objectif de mon tout nouveau kit d’introduction au crochet tunisien.

Avec le livret explicatif fourni, vous apprendrez les bases du crochet tunisien, tout en réalisant un (ou deux !) pique-aiguilles bicolores avec le fil et le crochet compris dans le kit. Il vous faudra simplement compléter avec un peu de bourre pour remplir vos pique-aiguilles.

Cliquez ici pour découvrir le kit d’introduction au crochet tunisien.

Et si vous voulez simplement acheter le crochet, je vous propose désormais des crochets tunisiens de 80 cm de la marque Chiaogoo !

J’ai composé un kit en mohair et soie pour réaliser le très joli châle Oiseau Bleu, créé par EclatDuSoleil. C’est l’occasion de découvrir ce fil sublime et léger, filé à partir de matières nobles.

Cliquez ici pour apprendre tous les détails au sujet de ce kit. Comme d’habitude, la fiche est à commander en plus.

En bref

Les derniers écheveaux du fil Beth Chatto dans le coloris limonium night sont en ligne. Il s’agit d’une teinture naturelle sur un fil dentelle en laine et soie, dans un coloris non reproductible – à saisir.

À venir

Mon planning de cours jusqu’à la fin de l’année est en ligne – cliquez ici pour avoir tous les détails ! Inscriptions par mail.

Salons en octobre 2019 :

  • Du 12 au 13 octobre 2019:
    Art Textile 43 à Chadrac (43), Gymnase
    Chadrac est juste à côté du Puy-en-Velay – un joli salon à taille humaine, à découvrir !
  • Du 25 au 27 octobre 2019:
    Journées Nationales de la Laine à Felletin (23)
    L’événement de l’année pour les amoureux du fil – n’hésitez pas à vous joindre aux milliers de visiteurs pour découvrir Felletin, son yarnbombing extraordinaire et plus de 130 exposants – dont moi !

Sur YouTube :

Tuto : la chaînette de départ – le bon début pour votre projet !

En cette rentrée, je vous propose de revenir aux bases du crochet – en y mettant bien sûr mon petit grain de sel de temps en temps … N’hésitez pas à partager ces tutos avec les gens autour de vous qui seraient intéressés par les fondamentaux du crochet. Je suis d’ailleurs certaine que nous allons tous découvrir au moins quelques détails auxquels nous n’aurons pas pensé auparavant !

Je commence cette série par vous parler de la base de la base : la chaînette classique, départ de tout projet au crochet.

D’abord un peu de vocabulaire : la chaînette de départ est composée de mailles en l’air. Je vois parfois ces mailles sous l’appellation « mailles chaînettes » – mais elles peuvent servir à beaucoup de choses autre que la chaînette de départ. La maille en l’air est la maille de base au crochet, réalisé sans piquer son crochet ailleurs – elle est donc faite en l’air.

En réalité, je pense que la meilleure façon d’apprendre les bases au crochet est en personne, avec quelqu’un de plus expérimenté qui peut vous guider. J’ai tout de même réalisé des petites vidéos courtes sur le BA-ba, basées sur plus d’une décennie de cours de crochet, y compris pour les débutants complets.

Le nœud coulant et comment l’ajuster sur le crochet :

Réalisation d’une première chaînette :

Une fois votre chaînette faite, il est important de la regarder et comprendre son anatomie. Ceci nous aidera quand on va piquer notre crochet dans la chaînette pour réaliser notre premier rang.

La chaînette a un endroit et un envers. Sur l’endroit, les mailles forment des V:s. Chaque V est une maille. La boucle sur le crochet n’est pas une maille – et le nœud coulant au départ non plus !

Il est important de tenir l’endroit de la chaînette vers vous pendant toute sa réalisation. Si vous la tournez, vous allez vous retrouver avec une interruption de la suite des V:s, ce qui va poser problème lorsque vous utilisez cette chaînette comme la base de votre travail.

Si on retourne la chaînette pour découvrir l’envers, nous voyons une succession de petites bosses, une pour chaque maille en l’air. La maille en l’air est donc composée de trois brins : les deux qui forment le V sur l’endroit, et le troisième qui forme la bosse sur l’envers.

Ceci est important non seulement pour frimer dans les conversations lors des dîners en ville, mais surtout pour comprendre les différentes manières dont nous pouvons piquer notre crochet dans la chaînette pour réaliser de nouvelles mailles.

Dans mon exemple, je vais faire des mailles serrées. Mon crochet doit se trouver à la hauteur du rang à réaliser. Pour m’assurer de cela, je vais sauter la première maille en l’air à compter du crochet.

Ici, j’ai inséré mon crochet sous le brin supérieur du V sur l’endroit de la chaînette. C’est la façon la plus simple d’effectuer ce geste. On voit qu’il n’y a qu’un seul brin sur mon crochet.

Voici une autre façon de réaliser ce geste : j’ai incliné le crochet vers le bas, pour passer à la fois sous le brin supérieur du V et sous le brin au dos de la chaînette.

Ici, on voit que mon crochet est passé sous deux brins.

Quelle est la différence entre ces deux façons de faire ?

Selon le fil utilisé et votre façon de crocheter, en ne prenant qu’un brin dans chaque maille en l’air, vous pourrez obtenir des trous à la base du travail, un peu comme à gauche dans cette photo. Si c’est le cas, essayez de prendre aussi le brin arrière, pour que les mailles du premier rang restent plus près de la chaînette de départ, comme à droite.

Il y a une troisième façon de piquer son crochet dans la chaînette de départ – en utilisant uniquement le brin arrière de chaque maille en l’air !

Toujours en mailles serrées, on saute la première maille et pique sous le brin arrière de la deuxième à compter du crochet, désigné par la flèche dans cette photo.

C’est un peu plus difficile de travaille de cette manière. Pour que ce soit plus facile, il est important de ne pas trop serrer la chaînette de départ.

La récompense des efforts est une très jolie finition, où le bord de départ du travail présente une ligne de V:s bien propre, très semblable à ce qu’on peut voir sur le dessus du dernier rang.

Et si vous préférez de voir cela en vidéo, elle est ici :

Bien sûr, tout ce qui est dit ici sur le travail dans les mailles de la chaînette de départ ne s’applique qu’à des ouvrages crochetés en aller-retours. Quand on crochète en rond, comme pour un carré granny ou un napperon par exemple, les mailles du premier tours sont faites autour de la chaînette préalablement fermée en rond, sans piquer dans les mailles. C’est pourquoi on peut mettre plus de mailles dans ce premier tour que le nombre de mailles en l’air dans la chaînette.

La prochaine fois, nous verrons ensemble des alternatives à cette chaînette classique !

Et vous, comment faites vous avec votre chaînette de départ ? N’hésitez pas à partager votre expérience, vos idées ou vos questions dans les commentaires ci-dessous.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.