Une visite au musée textile de Zorn – A visit to Zorn’s textile museum

Anders Zorn était un peintre et sculpteur suédois de la fin 19ème – début 20ème siècle. En plus de son oeuvre d’artiste il s’intéressait de près aux traditions artisanales de sa région, Dalarna/Dalécarlie. Avec son épouse Emma il a, entre autres, constitué une collection de textiles traditionnels, que j’ai eu la chance de découvrir cet été.

Anders Zorn was a Swedish painter and sculptor living at the end of the 19th and beginning of the 20th centuries. Besides his artistic work, he was very interested in the handcraft traditions of his region, Dalarna/Dalecarlia. With his wife Emma he created, among other things a collection of traditional textiles that I had the joy to visit this summer.

livstycken

La plupart des textiles sont du 19ème siècle. On filait et tissait à la maison, et les pièces tissées dominent les collections.

Most of the textiles are from the 19th century. People spun and wove at home, and woven pieces dominate the collection.

stickade muddar
Ceci ne veut pas dire qu’on ne tricotait pas – simplement, les objets tricotés (gants, moufles, mitaines, chauffe-poignets, chaussettes, bonnets …) étaient du consommable. Les femmes portaient toujours leur tricot avec elles, car il fallait sans cesse remplacer ces accessoires en laine, nécessaires dans un climat rude, quand l’usure les rendait inutilisables.
Ci-dessus, des chauffe-poignets tricotés avec des torsades et de jolis franges.

This doesn’t mean that people didn’t knit – it’s just that the knitted objects (gloves, mittens, fingerless mittens, wrist warmers, socks, hats…) were expendables. Women always carried their knitting with them. They had to constantly recreate these wool accessories, absolutely necessary in a harsh climate, when use had reduced them to shreds.
Above, wristwarmers with cables and pretty fringe.

stickade halvvantar m rött mönster
Les pièces tricotées qui sont conservées sont surtout des accessoires réservés aux occasion festives, qui n’ont pas été usés de la même manière que les chaussettes et moufles du quotidien. La technique de tricot la plus utilisée était le tricot double (two-end knitting). Ces mitaines aux poignets très décorés ont été tricotées dans un fil très fin.

Most of the preserved knitted pieces are accessories worn only at festive occasions, that haven’t been worn out in the same way as everyday socks and mittens. The most common knitting technique for these pieces was two-end knitting. These fingerless mittens with their ornate wrists were knitted in a very fine yarn.

stickade vantar t fest
Si on pense que les mitaines sont une invention moderne, les collections prouvent le contraire. Il y a plusieurs exemples de mitaines blanches en coton, réservées aux jours de fête.

If you believe that fingerless mittens are a recent invention, this textile museum proves the opposite. There are many white fingerless mittens in cotton, only used at special occasions.

krokade muddar
On pouvait aussi utiliser d’autres techniques – ces chauffe-poignets brodés sont réalisés au crochet tunisien.

Other techniques were also used – these embroidered wristwarmers are worked in tunisian crochet.

stickade tumvantar
Ces moufles sur fond blanc n’ont pas été portés très souvent. La technique n’est pas du simple jacquard, mais bien du tricot double, bien chaud.

These mittens with white as their main colour haven’t been worn much. It’s not ordinary stranded knitting, but again two-end knitting, which is very warm.

vävda band
J’ai aussi passé pas mal de temps devant les panneaux de rubans tissés – c’est un artisanat qui me fascine. Il y a de nombreuses méthodes pour réaliser des rubans. Je trouve la finesse des dessins très impressionnante. Et j’essaie de m’imaginer vivre à une époque où il fallait tisser un ruban si on en avait besoin.

I also spent quite some time studying the woven ribbons – I’m fascinated by this craft. There are many different methods used to weave ribbons. I find the detailed motifs very impressive. And I try to imagine what it would have been like to live in a time where I would have had to weave a ribbon if I needed one.

fyrflätning
Une vraie découverte pour moi était cette manière de finir une pièce tissée, en tressant les fils de chaîne.

I had never before seen this way of finishing a woven piece, by braiding the threads of the warp.

2016-08-11 12.32.19
Et pour finir, une tenue de femme, avec son accessoire indispensable : le petit sac pour le tricot, pour l’emporter de partout.

And finally, a woman’s outfit, complete with its compulsory accessory: the little knitting bag, to carry the knitting everywhere.

Désolée pour la piètre qualités des photos – les verres de protection étaient très réfléchissants et je n’avais que mon téléphone pour prendre des photos. J’espère tout de même vous avoir donné un petit aperçu de ces merveilles d’une époque où on devait faire tout, ou presque, soi-même.

I’m sorry about the bad photo quality – the protective glasses were very reflective and I only had my phone to take pictures. I still hope to have given you an idea about these fantastic pieces of craft from a time where you had to make (almost) everything yourself.

3 réponses sur “Une visite au musée textile de Zorn – A visit to Zorn’s textile museum”

  1. Merci Annette de partager avec nous la découverte de cette intéressante collection. Grand merci en général pour ce blog et notamment pour le dernier podcast : top

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *