Les lisières sans ajout – Bulletin de février 2020

Dans la boutique

Beaucoup d’inspiration et beaucoup de nouveaux modèles ce mois-ci !

Pour commencer, un superbe châle au crochet – Blue Song d’EclatDuSoleil !

En effet, la fiche de Blue Song comprend deux versions d’un même modèle – le corps du châle est crocheté avec le même point dans les deux cas, mais la bordure et le placement des couleurs changent tout !

Retrouvez tous les détails a propos de Blue Song dans la boutique.

Blue Song se crochète avec un fil dentelle – n’hésitez pas à explorer les kits que je vous propose.

Au tricot, un petit modèle à tricoter tout de suite pour découvrir le tricot mosaïque : les mitaines Ondulation, créées par Kirsten Kapur.

À tricoter en rond, en faisant bien attention à la tension au niveau du point mosaïque.

Découvrez tout sur les mitaines Ondulation dans la boutique.

Pour tricoter ces mitaines, vous pourrez tester le tout nouveau fil Balayage !

Composé de 80 % de baby alpaga et 20 % de mérinos bio, ce fil est une merveille de douceur aux coloris subtils.

Retrouvez Balayage dans la boutique.

Et pour une injection de vitamines et de peps, je vous propose de tricoter des guêtres colorées !

La fiche, disponible seule à mini prix, vous êtes offerte avec l’achat simultané d’une pelote de Zauberball – c’est tout ce qu’il vous faut pour une paire !

En bref

Pour la Saint Valentin, je vous ai offert les explications d’une écharpe pour homme, crochetée il y a longtemps pour mon amoureux, appelée Love Scarf.

Pour tricoter les guêtres ou tout à fait autre chose, il y a un nouveau coloris de Zauberball 100, très réussi, appelé Sphinx.

À découvrir sur le blog aussi, le châle de Pascale, et le lien vers le bulletin qui l’a inspiré !

À venir

Stage d’une journée à Caluire (69) le 21 mars, sur le thème Crocheter mieux – il reste encore une ou deux places, n’hésitez pas à me contacter pour vous inscrire !

Du 4 au 5 avril à Lyon, je participe à la deuxième édition du Knit Eat, le festival de laine lyonnais !

Et du 15 au 18 avril, vous me trouverez au Biennale Internationale de l’Art Textile à Villefranche-sur-Saône (69) !

Les lisières sans ajout

Ce tutoriel est le dernier dans notre exploration des lisières au crochet (pour cette fois-ci).

Après les lisières avec mailles en l’air et les lisières avec de « fausses » mailles, je vous présente les lisières « sans ajout ». Je veux dire avec cette expression, que nous allons faire notre bride (qui est donc notre maille exemple), sans rien faire d’autre avant en début de rang.

Mais comment est-ce possible ?

C’est ce que je vais vous montrer !

Pour bien exécuter cette maille lisière, on a besoin de ses deux mains à travers tout le processus pour garder le fil sous tension. Je n’avais pas de troisième main pour tenir l’appareil photo – j’ai donc dû illustrer ce tuto avec des photos extraites de la vidéo que vous trouverez plus loin dans l’article. Voilà pourquoi elles ont un format un peu différent de mes photos habituelles.

Étirez la boucle sur le crochet à une hauteur à peu près équivalente à une bride. Maintenez le fil sous tension et fixez bien la boucle contre le crochet avec un doigt de votre main droite (j’utilise mon majeur).

Maintenant, on va réaliser le jeté de la bride avec le boucle qui est déjà sur le crochet. Tout en maintenant bien la boucle avec votre doigt, passez le crochet vers vous, par-dessus la boucle …

… puis en-dessous et vers le haut pour faire le jeté.

En gardant tout bien en place, insérez le crochet dans la première maille du rang pour chercher le fil derrière et le ramener (comme pour une bride classique).

On a 3 boucles sur le crochet. La boucle du milieu est un brin double, puisqu’on l’a créé en enroulant la boucle de départ autour du crochet.

Maintenant il va falloir écouler ces boucles deux par deux, comme pour une bride classique. N’hésitez pas à vous aider avec votre pouce gauche, comme dans la photo, pour tout maintenir en place jusqu’à ce que la maille soit terminée.

Voici cette bride lisière sans ajout terminée. Comme vous pouvez le voir, la tête de la maille (à la flèche) est plutôt lâche. Ne vous inquiétez pas, on va gérer cela à la fin du rang suivant.

Quand vous rencontrez cette maille à tête lâche à la fin du rang suivant, faites simplement attention à bien piquer votre crochet sous les deux brins. Finissez ensuite votre bride comme d’habitude.

Cette dernière maille du rang suivant stabilise la maille du début du rang et absorbe le surplus de fil apparent dans la tête de maille. La lisière est lisse et propre.

Et voici les explications en vidéo :

Cette dernière option pour les lisières est à mon avis la plus difficile à réaliser. Si vous débutez au crochet, je recommande de commencer par l’une des méthodes détaillées dans les newsletters précédentes.

Si vous testez la méthode, qu’en pensez-vous ? Si vous avez suivi cette mini série sur les lisières, quelle méthode avez-vous préféré ? Avez-vous appris des choses nouvelles ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires ci-dessous !

À bientôt !

8 réponses sur “Les lisières sans ajout – Bulletin de février 2020”

  1. Bonjour, cette méthode est à mon avis la meilleure, même si elle reste un peu plus technique. Mais pour les débutantes, les lisières restent un problème et il faut rester très attentive pour garder le même nombre de mailles à chaque rang. Merci pour ces explications très claires.

    1. Merci pour ce retour ! Je dois avoir que je trouve cette dernière méthode impeccable en théorie, mais un peu pénible à exécuter. Peut-être le manque d’habitude …

  2. Très instructif et très bien expliqué
    J’ai testé toutes les méthodes que je connaissais déjà mais que je n’apliquais pas par habitude
    Je vais essayer de les intégrer un peu plus dans mes ouvrages car il est vrai que c’est plus net et la plus difficile à exécuter est effectivement la dernière pour laquelle il faut déjà bien avoir en main son crochet dans tous les sens du terme
    Aline

    1. Merci beaucoup ! Je pense aussi jongler entre différentes méthodes – un peu en fonction de l’ouvrage, un peu en fonction de l’humeur !

  3. Magique ! J’utilisais toujours la manière numéro 2 mais je vais opter pour cette façon dorénavant ! Merci et amitiés.

  4. Bonjour,
    Merci pour cette méthode qui me séduit bien…
    Je vais l’essayer sans tarder pour voir si elle présente des difficultés d’exécution
    pour mon problème de main, car d’après ce que je vois il faut bien « coincer » le fil.
    Vos explications sont très claires et détaillées, à bientôt de vous lire !

    1. Merci à vous pour votre commentaire !
      Effectivement, ce n’est pas la méthode la plus douce pour les mains – à voir en fonction des contraintes de chacun.e.
      C’est bien d’avoir le choix entre plusieurs méthodes, pour des tas de raisons !
      À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.