Nouvelle lune – New moon

C’est la nouvelle lune, et par conséquent je vous montre mon bocal à fils. Les reflets dans le bocal, c’est le soleil printanier qui inonde la région lyonnaise aujourd’hui. Le contenu du bocal, par contre, est bien hivernal. Va falloir mettre un peu de coton coloré dans tout ça…

Time for the new moon and time to show you my jar with yarn snippets. The springlike sun has been shining all day here near Lyon, and reflects itself the glass jar. The contents however, are much more winterlike. I think we need some coloured cotton or something to spruce it up…

D’autres liens chez Orchid & Tricot.

Other links to be found at Orchid & Tricot.

Tricothé/café crochet de février – February knitting/crochet café in Lyon

Pour toutes/tous les intéressé(e)s: La prochaine rencontre tricot/crochet à Lyon aura lieu samedi le 14 février à partir de 15h30 au Café du Marché, 25 quai St Antoine, Lyon 2ème. Bienvenue!

The next « Stitch’n’Bitch » in Lyon will take place February 14 (it’s a Saturday), from 3.30 p.m. at Café du Marché, 25 quai St Antoine, Lyon 2ème. Welcome!

Un « ensemble » pour le printemps – An « along » for spring

En fait, ce titre, c’est un peu n’importe quoi. Le printemps, c’est cette fleur qui me donne espoir sous la grisaille et la pluie. L' »ensemble », c’est l’initiative de Orchid & Tricot, qui débute aujourd’hui et qui durera toute l’année.

Don’t trust the title of this blog post. The spring thing is about this flower, which gives me hope in spite of the clouds and the rain. The « along » is an initative taken by Orchid & Tricot, starting today and lasting a year (not just for spring!).

Je crois que j’ai enfin trouvé un « along » que je saurai suivre. Il s’agit de mettre les petits fils coupés de nos ouvrages non pas dans la poubelle, mais dans un bocal en verre. Je pense que j’y arriverai – même quand les délais de publication pleuvent, même quand je n’avance pas aussi vite que je voudrais, et même quand les virus frappent.

Perhaps this is finally the « along » from which I will not drop out. The idea is to collect all the little pieces of yarn cut from ends woven into different projects in a glass jar, instead of throwing them away. I think I can do this – even when publication deadlines stack up, even when I don’t go as fast as I would like, and even when evil viruses zap my energy.

A la prochaine nouvelle lune, je vous montre mon bocal aux bouts de fil. Je suis curieuse de voir ce que cela va donner.

At the next new moon I will show you my glass jar with yarn ends. I’m curious to see how it turns out.

Commencer comme on veut continuer – Start as you mean to go on

Donc, pour commencer la nouvelle année, j’ai tâté un fil sublime, la Venezia de Cascade (disponible chez Laine et Tricot). 70% mérinos, 30% soie et une couleur rouge à laquelle aucun appareil photo peut rendre justice. La soie reflète la lumière d’une manière fantastique et le fil est d’une douceur remarquable.

To start the new year, I fondled a wonderful yarn: Cascade’s Venezia (available in France at Laine et Tricot). 70% merino wool, 30% silk and a red which simply can’t be conveyed neither by the camera nor by the computer screen. The silk reflects the light in an incredible way and the yarn is so wonderfully soft.

Par contre, j’ai pu constater que mes soupçons étaient fondés – je trouve ce fil un peu trop épais pour le rendu que je souhaite au crochet. L’écheveau aura donc un destin tricotique chez moi. A quand une version plus fine pour les crocheteuses?

However, what I suspected was confirmed – this yarn is too thick to obtain the result I want in crochet. This lovely skein (now a ball) will find a knitted destiny. I’m wishing for a finer version to make my hook happy…

J’ai aussi terminé un projet tricot qui me tenait à coeur tout particulièrement – une paire de Ribbed Waffle Socks tricotées avec le fil Cho’7 de Bergère de France sur une aiguille circulaire de 3 mm (technique du « Magic Loop »). Ces chaussettes sont destinées à une amie qui a très froid aux pieds suite à des problèmes de santé sérieux (et qui ne lit pas ce blog, du moins je ne le pense pas…).

I also finished a small knitting project which has a special meaning to me – a pair of Ribbed Waffle Socks knitted in Cho’7 from Bergère de France on a 3 mm circular (Magic Loop technique). These socks are a gift for a friend who has very cold feet because of a serious health problem (and who hopefully doesn’t read this blog…).

Tâter un fil sublime, finir un projet… L’année commence bien!

Fondling fabulous yarn, finishing a project… The new year starts well!

Le dernier jour de 2008 – The last day of 2008

Il ne reste plus que quelques heures de 2008. C’est le moment pour moi de vous souhaiter quelques petites choses.

There are only hours left of 2008. The moment has come to wish you a few things.

Je vous souhaite de finir 2008 dans la joie et dans la paix, en faisant le moins de bêtises possible.

I wish you to finish 2008 joyfully, peacefully and safely.

Je vous souhaite de commencer 2009 en faisant une grande liste avec plein de choses formidables que vous voulez réaliser cette année.

I wish you to start 2009 by making a long list of amazing things you want to do this year.

Je vous souhaite de continuer 2009 en cochant une par une les choses sur cette grande liste.

I wish you to live through 2009 checking off the things on your list one by one.

Bonne année!

Happy New Year!

Une règle pour la vie créative – A rule for the creative life

(La vue depuis ma porte d’entrée ce matin.)

(The view from my front door this morning.)

L’autre jour, j’ai lu avec beaucoup d’interêt le billet de Kim Werker sur son blog, où elle explique pourquoi elle démissionne en tant que rédactrice en chef du magazine Interweave Crochet. Une petite phrase m’a fait réfléchir: « Il n’y a pas de règle pour vivre une vie créative ».

Some days ago, I read with a lot of interest Kim Werker’s blog post where she explained why she has decided to quit her job as the editor of Interweave Crochet. A short sentence triggered my own thoughts: « There aren’t any rules about living creatively ».

Bien sûr, on ne peut donner des règles standardisées pour une vie créative – la créativité de chacun est unique, et doit être entretenue et encouragée de façon unique et adaptée. Par contre, plus j’avance et plus je pense que il faut se forger ses propres règles.

Of course, you can’t establish any standard rules which should govern a creative life – every person’s creativity is unique and needs to be nourished and encouraged in a unique way. However, my own experience leads me to think that you need to make your own rules.

Ces derniers mois, j’ai essayé de faire plus que ce qui était réellement possible. Et pour la première fois, j’ai senti que ma créativité en souffrait. D’habitude, j’ai dix nouvelles idées par jour, et le problème, c’est surtout de faire le tri, puisque c’est impossible de les réaliser toutes.

In the past few months, I’ve tried to do more than I really can. And for the very first time, I felt that my creativity suffered from it. Usually, I have ten new ideas everyday and my problem is to decide on which to act, since it’s impossible to do it all.

Mais quand je me suis posée la question: « Et pour le printemps/été, je fais quoi? », deux petites idées se sont présentées, et ensuite – rien. J’entendais presque comment cela resonnait dans le vide dans ma tête.

But when I asked myself: « What are my ideas for spring and summer? », two tiny little ideas trickled out, and then – nothing. I could almost hear the echoes in my empty head.

Il y a des gens qui ne peuvent fonctionner si leur maison n’est pas en ordre, ou s’ils ne font pas de sport. Moi, je ne fonctionne plus quand je n’ai pas d’idées. En surface, tout se passe comme d’habitude, mais au fond de moi, je suis totalement déboussolée.

Some people are lost if their house is a mess, or if they don’t go running often enough. I’m lost when I don’t have any ideas. On the surface, it’s business as usual, but in my heart, I’m totally disoriented.

Un matin, je me regardais dans le miroir de la salle de bain et je me suis posée la question: « Qu’est-ce que je pourrais faire tout de suite, maintenant, pour que ma vie soit meilleure? ». Et je me suis répondue au tac-o-tac: « Faire ce que je veux avec un crochet et du fil pendant une demi-heure par jour. »

One morning I looked at myself in the bathroom mirror, and I asked myself: « What could I do right here and now to make my life better? ». And my answer came immediately: « Do whatever I want with a hook and yarn for half an hour per day ».

En fait, je savais. Je savais tout le temps, mais je ne me suis pas écoutée. Je me suis laissée envahir par les obligations professionnelles et familiales, par mon sentiment de ne pas arriver à sortir ce que j’avais déjà en route suffisamment vite, par la sensation d’être toujours en retard, de ne jamais faire assez.

In fact, I knew, I knew all the time, but I didn’t listen to myself. I let myself get bogged down by work and family obligations, by my feeling that I didn’t crank out things in the pipeline fast enough, by the impression that I was always late and I never did enough.

Une demi-heure par jour – c’est énorme, et ce n’est pas grand-chose. Certains jours, c’est trop, et je n’y arrive pas. Mais plus souvent, je m’accorde ma demi-heure, et j’ai l’impression de jouer. Je m’amuse vraiment. Les idées reviennent, et l’envie grandit.

Half an hour by day – it’s huge, and it’s really nothing. Some days, it’s too much, and I can’t make it. But most of the time, I give these thirty minutes to myself, and I feel like I’m playing. I’m really having fun. The ideas are back, and my desire grows.

Une demi-heure par jour. Pensez-y.

Half an hour per day. Think about it.