Annette Petavy Design – Bulletin d’information novembre 2007

 

 

 

  Novembre 2007: Des couleurs plein la tête

Je trouve cet automne si long, si froid, si gris et si pluvieux. Ou est-ce simplement parce que j’ai tellement envie de couleurs que j’ai cette impression? (D’accord, j’avoue: Aujourd’hui il fait beau, et j’ai même « volé » une demi-heure sur mon temps de travail pour faire un peu de jardinage d’automne). En tout cas, toute la semaine dernière, j’avais l’intention de prendre des photos pour ce bulletin, et même en milieu de journée, il n’y avait pas assez de lumière.

Toutefois, les nuages se lèvent!

Donc, j’ai la tête pleine de couleurs. Je travaille sur une petite série de jouets pour une maison d’édition française, et du coup j’ai reçu plein de pelotes en coton de couleurs vives.

Un projet est un ensemble de cubes – vous savez, comme les cubes en bois que les parents empilent proprement pour que les bébés puissent les renverser avec grande joie (à répéter 378 fois – c’est toujours le même plaisir). Je veux dire qu’un jour, très bientôt, ce sera des cubes. En ce moment, c’est un certain nombre de carrés crochetés en couleurs vives.

Je sais, je sais, je devrais travailler dur et sérieusement – mais qui pourrait resister à la tentation de jouer un peu avec ces carrés? Pas moi, en tout cas.

Pour commencer, le choix évident, les couleurs primaires:

Puis, quelques favoris personnels, comme un orange doux et un vert vif contenant pas mal de jaune:

J’ai continué les mélanges.

Certaines combinaisons marchent à merveille, d’autres sont moins plaisantes à mes yeux.

Elles sont toutes de joyeuses découvertes.

Si simple – seulement cinq couleurs!

Recemment, à la recherche de couleurs, j’ai acheté quelques livres de tricot baignés par la couleur. (Folk Style par Mags Kandis, publié par Interweave Press, et Kristin Knits par Kristin Nicholas, publié par Storey Publishing).

Ces livres marchent bien pour « shooter » mon cerveau aux couleurs. Cependant, je pense qu’il faut approcher le travail des couleurs différemment au crochet par rapport au tricot.

Les rayures, bien sûr, marchent très bien avec les deux techniques. J’ai tant de fois lu des articles ou des interviews où l’on célébrait les rayures. Je dois avouer que ce n’est que recemment que je commence à vraiment réaliser à quel point les rayures peuvent être variées et amusantes. Je les ai utilisé dans mon cardigan à rayures (bientôt, l’explication sera disponible en français), et ma prochaine aventure d’échantillons devra se dérouler autour de la combinaison des rayures et la texture.

Par ailleurs, je pense que le travail traditionnel des couleurs utilisé au tricot ne fonctionne pas très bien quand il est purement et simplement transféré au crochet (vous avez le droit de penser différemment). Essayer de reproduire un dessin abstrait ou, plus encore, figuratif en changeant la couleur de certaines mailles sur une pièce de crochet simple en mailles serrées ou en brides, ne donne pas vraiment de resultat concluant. Même si vous prenez soin de changer votre couleur correctement (toujours accomplir la dernière étape de la dernière maille avant le changement de couleur avec la nouvelle couleur), les bords sont flous et, surtout si vous travaillez à plat, en rangs, le résultat final a une apparence un peu confuse. Cela peut bien marcher avec un dessin abstrait, mais il faut bien choisir le dessin et les couleurs.

Une façon de faire fonctionner ce type de travail (et le faire fonctionner à merveille) est l’emploi de la technique tapestry crochet (le crochet « tapisserie »), si bien maîtrisée par l’Américaine Carol Ventura. Suivez le lien vers son site – il est en anglais, mais il y a plein de photos. 

Pour l’instant, la façon de travailler plusieurs couleurs au crochet qui m’intéresse le plus est d’intégrer les couleurs dans le point. Quand vous utilisez un point (ou plutôt une combinaison de points) plus complexe, essayez de le travailler en plusieurs couleurs pour voir le résultat.

Puisqu’un rang de crochet peut tant varier en hauteur et en structure, tout en s’intégrant dans un point composé, les résultats obtenus peuvent être très intéressants.  Ci-dessous vous voyez des exemples ou des rangs de différents couleurs alternent – une variation sur la rayure intemporelle si vous voulez, sauf que cela ne ressemble pas forcement à des rayures.

Comme par exemple ma vieille obsession, le point granite en trois couleurs. (Oui, ceci est une photo du cardigan « Come and Play » du numéro d’automne 2007 d’Interweave Crochet. En fait, vous voyez là les deux devants, avant finition.)

Ou cette petite veste, l’un de mes premiers vêtements (pour ma fille, qui n’était pas bien grande à l’époque):

D’accord, pour être tout à fait honnête, il ne s’agit pas seulement de rayures ici. Les couleurs changent entre chaque motif en ovale. Toutefois, le motif reste bien net, puisque le changement de couleur est « couvert » par une maille venant du rang au-dessus.

Allez regarder dans votre livre de points préféré, et essayez quelques points unis en utilisant plusieurs couleurs. Vous serez surpris – et votre automne sera un peu plus coloré.

A bientôt!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Galerie

Contact

Page de démarrage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.