Les chevrons : augmentations – Bulletin d’information juillet/août 2018

Dans la boutique

EclatDuSoleil nous propose un châle aussi spectaculaire que facile à tricoter : Crazy Stripes !

Un jeu simple de diminutions et augmentations, ainsi que l’emploi du coton bio uni et multicolore en rayures, donnent un châle moelleux et graphique.

Crazy Stripes est disponible uniquement sous forme de kit – Hélène vous offre la fiche pour l’achat du fil. Choisissez votre combinaison de couleurs dans la boutique !

Dans la gamme Whirl, un nouveau coloris et le réassort de plusieurs couleurs populaires :

Retrouvez le fil Whirl dans la boutique.

Des crochets tunisiens de la marque Chiagoo :

Retrouvez le crochet double bec de 100 cm dans la boutique. Je vous dis plus sur son utilisation dans cet article de blog.

En bref

Un véritable coup de coeur pour le modèle Céleste au crochet tunisien, créé par Rachel Henri.

Plus de détails sur le blog.

 

 

Et le vlog de retour de vacances !

À venir

Très, très, très bientôt, ce dimanche 2 septembre 2018, je participe à la Fête de la laine à Aubigny dans l’Allier (au nord de Moulins). Rendez-vous dans la cour de la mairie !

Le 22 septembre à Brindas (69) : Knitting in English, un cours pour apprendre à suivre les explications en anglais. Niveau :  Débutants et perfectionnement. Il reste quelques places, contactez-moi par mail pour informations et inscriptions.

Du 6 au 7 octobre, je serai présente au salon Broderie et Travaux d’Aiguilles à Chessy-les-Mines, au nord de Lyon. Ce sera mon seul salon avant Noël en région lyonnaise.

Les dates des cours à l’automne sont en ligne – n’hésitez pas à vous inscrire rapidement, il reste peu de places.

Les chevrons : augmentations

Au mois de juin, je vous ai parlé des chevrons – des rayures crochetées pas comme les autres.

J’ai eu envie de creuser le sujet des chevrons un peu plus, et notamment trouver des méthodes pour augmenter et diminuer dans ce type de point. Cette fois-ci, je vais parler des augmentations, les diminutions vont suivre !

On peut bien sûr penser à des augmentations de plein de manières différentes. Je me suis fixé deux principes de base : augmenter d’une maille par rang, et maintenir autant que possible le dessin en zigzag pendant les augmentations. La méthode que j’ai trouvée peut encore être peaufinée, mais je pense que c’est intéressant de la partager avec vous.

D’abord un peu de vocabulaire, que j’ai plus ou moins inventé pour l’occasion, pour pouvoir structurer mes idées – et les expliquer !

Voici le point que je vais utiliser pour montrer les augmentations, avec 3 brides classiques entre les augmentations et diminutions qui créent les chevrons. Vous l’avez déjà vu au mois de juin, mais cette fois-ci, j’ai colorisé le diagramme un peu différemment.

En rouge, vous avez les « mailles poutres » : celles qui structurent l’ensemble. De part et d’autre de chaque maille poutre vous avez des mailles colorées en vert. Ce sont des mailles de compensation, qui permettent à la fois de créer le dessin en zigzag et de maintenir le nombre de points. Pour chaque maille de compensation qui augmente, il y a une maille de compensation qui diminue.

Remarques générales :

Les ml pour tourner ne comptent pas pour une maille.

2 br rab ens dans les 2 m suiv = 2 brides rabattues ensemble piquées dans les 2 mailles suivantes : rép (1 jeté, piquer le crochet dans la m suiv et ramener le fil, 1 jeté, écouler 2 boucles sur le crochet ) 2 fois, 1 jeté, écouler les 3 boucles restantes sur le crochet.

3 br rab ens dans les 3 m suiv = 3 br rabattues ensemble piquées dans les 3 mailles suivantes : rép (1 jeté, piquer le crochet dans la m suiv et ramener le fil, 1 jeté, écouler 2 boucles sur le crochet) 3 fois, 1 jeté, écouler les 4 boucles sur le crochet.

Passons à la pratique !

Faire  11 + 2 = 13 ml.
Rg 1 : 2 br dans la 3ème ml à compter du crochet, 1 br dans chacune des 3 ml suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 ml suiv, 2 br dans la dernière ml.

Nous allons faire nos augmentations dans la lisière qui se trouve à droite sur le diagramme. Ceci veut dire que les augmentations se feront au début des rangs impairs et à la fin des rangs pairs. La première augmentation se fera donc en fin de rg 2.

Rg 2 : 2 ml, 2 br dans la première m, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br dans la dernière m.

Comme vous pouvez le voir sur le diagramme, la dernière bride crochetée sur le rang est colorée en bleu – c’est ma façon de vous indiquer qu’il s’agit d’une maille d’augmentation.

Rg 3 : 2 ml, 1 br dans la première m, 3 br dans la m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 2 br dans la dernière m.

On est sur un rang pair, l’augmentation se fait donc en début de rang. Les couleurs du diagramme permet de bien comprendre que ce n’est pas la première maille du rang qui augmente le nombre de mailles sur le rang – c’est simplement une maille piquée dans une maille du rang précédent. La maille d’augmentation est la maille bleue qui se trouve à l’extérieur de la maille poutre (en rouge) la plus proche de la lisière. Elle ressemble à une maille de compensation (en vert), mais elle n’est pas compensée par une diminution – donc, elle augmente le nombre de mailles sur le rang.

Rg 4 : 2 ml, 2 br dans la première m, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br dans la m suiv, 1 br dans chacune des 2 dernières m.

Rg 5 : 2 ml, 1 br dans chacune des 3 premières m, 3 br dans la m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 2 br dans la dernière m.

Rg 6 : 2 ml, 2 br dans la première m, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br dans la m suiv, 1 br dans chacune des 4 dernières m.

On continue d’augmenter selon le même principe. Notez bien qu’il faut aller jusqu’à 4 brides « simples » après les 3 brides dans la même maille.

Nous avons suffisamment augmenté pour pouvoir rétablir une nouvelle maille poutre à la lisière. Si cela est suffisant, on peut crocheter le rang suivant ainsi :

Rg 7 : 2 ml, 2 br rab ens dans les 2 premières m, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br dans la m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 2 br dans la dernière m.

Ensuite, on peut continuer tout droit.

Mais si on veut continuer à augmenter pour terminer notre échantillon sur une lisière de droite symétrique par rapport à la lisière de gauche, il faut poursuivre. Toutefois, la nouvelle maille poutre à droite joue un rôle différent par rapport à celle qu’on avait initialement. Au départ, nous avons fait nos augmentations à côté d’une maille poutre au sommet d’un zigzag. Maintenant, nous allons les faire à côté d’une maille poutre au creux d’un zigzag.

Dans la mesure où nous voulons poursuivre nos augmentations, on peut faire notre rang 7 ainsi :

Rg 7 : 2 ml, 1 br dans la première m, 2 br rab ens dans la première et la deuxième m, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br dans la m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 2 br dans la dernière m.

La première maille du rang est une maille d’augmentation (en bleu sur le diagramme) qui nous servira de base pour l’augmentation du rg suivant.

Toutefois, on se rend vite compte qu’il ne suffit pas d’ajouter 1 seule m à chaque rang. Pour maintenir le dessin du chevron, on va le plus vite possible ajouter une maille de compensation à l’extérieur de la maille poutre. Il faut donc prévoir 1 maille pour maintenir la maille déjà augmenté (en noir sur le diagramme) + 1 maille de compensation pour équilibrer celle « mangé » au niveau de la maille poutre (en vert sur le diagramme) + 1 maille d’augmentation pour maintenir notre rythme d’augmentation d’1 maille par rang (en bleu sur le diagramme.

Le rang 8, où nous augmentons en fin de rang, se fera donc ainsi :

Rg 8 : 2 ml, 2 br dans la première m, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br dans la m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 dernières m, 3 br dans la dernière m.

On continue à augmenter avec un « bouquet » de 3 mailles à la lisière d’augmentation.

Rg 9 : 2 ml, 3 br dans la première m, 1 br dans la m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br dans la m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 2 br dans la dernière m.

Rg 10 : 2 ml, 2 br dans la première m, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br dans la m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 2 m suiv, 3 br dans la dernière m.

Au rg 10, nous avons de nouveau 3 brides noires à droite de la maille poutre. Ceci veut dire qu’on peut rétablir notre point pour continuer tout droit.

Rg 11 : 2 ml, 2 br dans la première m, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br dans la m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 3 br rab ens dans les 3 m suiv, 1 br dans chacune des 3 m suiv, 2 br dans la dernière m.

Voilà, mission accomplie : nous avons vu toutes les étapes pour ajouter un chevron (une répétition du point) complet.

Voici le diagramme récapitulatif :

Vous pouvez aussi le télécharger en pdf en cliquant ici : Augmentations chevrons

Merci d’avoir lu jusqu’ici ! N’hésitez pas à partager vos commentaire ou suggestions ci-dessous.

La prochaine fois, on verra les diminutions !

À bientôt !

 

2 réponses sur “Les chevrons : augmentations – Bulletin d’information juillet/août 2018”

  1. Merci, Annette, pour cette explication bien détaillée accessible à tous les niveaux de crocheteuses et qui donne plein d’idées de créations 😀
    Bonne rentrée à toi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.