Crochet mosaïque en rond/sur un rang : lecture de grilles – Bulletin d’information mai 2019

Dans la boutique

Connaissez-vous le tricot mosaïque ? C’est une technique simple utilisant des mailles glissées pour obtenir des motifs sophistiqués. Le nouveau modèle de Kirsten Kapur, le châle Amalgamation, est l’occasion parfaite de l’essayer !

À tricoter en deux couleurs bien contrastantes de Wool Finest ou mérinos finretrouvez la fiche Amalgamation en français dans ma boutique.

Quand on a envie de faire un cadeau, petit ou grand, mais de laisser le choix précis au destinataire … Je vous propose désormais des chèques cadeaux dans la boutique !

Nouvel arrivage de mohair et soie dans la boutique – l’occasion de remonter le stock des couleurs existantes, et aussi d’ajouter un nouveau coloris très gourmand : cassis. Retrouvez l’ensemble des coloris dans la boutique.

À venir – sondage !

J’adore animer des cours et des stages en personne – mais je comprends parfaitement que tout le monde ne peut pas venir chez moi pour participer ! Seriez-vous intéressé par des cours en ligne ? Dites-moi ce que vous en pensez dans ce sondage (cliquer pour participer – et cliquer sur « next » pour passer d’une question à la suivante).

Crochet mosaïque en rond/sur un rang : lecture de grilles

Cela fait maintenant pas mal de temps que je cogite sur le crochet mosaïque. Le sujet a été traité dans les bulletins de janvier, de mars et d’avril.

Comme nous avons pu le voir ensemble, il existe deux techniques différentes de crochet mosaïque. Jusque là, je les appelais « crochet mosaïque à plat » et « crochet mosaïque en rond ». Ces appellations me chagrinaient un peu, car la technique « à plat » peut très bien être adaptée pour être utilisé en crochetant en rond, et vice versa.

Ce qui me semble toujours vrai dans ces deux techniques est que dans le premier cas, le dessin se forme sur deux rangs (ou tours), et que dans le deuxième cas, le dessin se forme sur un seul rang (ou tour).

Je pencherais donc désormais pour « crochet mosaïque sur deux rangs » (au lieu de « crochet mosaïque à plat ») et « crochet mosaïque sur un rang » (au lieu de « crochet mosaïque en rond »). Qu’en pensez-vous ? Peut-être suis-je seule à vouloir ainsi couper les cheveux en quatre …

Dans tous les cas, il est temps d’explorer plus de dessins pour le deuxième type de crochet mosaïque – la dernière fois, nous avions vu seulement le point « les larmes d’Apache » pour expliquer la technique.

En étudiant la technique et, entre autres, les très beaux modèles de Tinna Thórudóttir Thorvaldsdóttir, je me suis rendu compte que les mêmes grilles pouvaient être utilisées pour les deux types de crochet mosaïque. Par contre, il faut les lire d’une autre manière – et le rendu est bien sûr différent !

Commençons par la lecture des grilles – vous allez voir qu’il faut oublier ce que vous aviez appris dans le bulletin de janvier et utiliser la grille autrement !

Voici la grille que j’ai choisie d’utiliser pour ce tutoriel. C’est l’une des grilles proposées dans le bulletin de janvier, donc au départ dessinée pour le crochet mosaïque sur deux rangs.

Les numéros de rangs d’origine ne sont pas applicables – pour la technique que nous allons utiliser aujourd’hui, un rang sur la grille correspond bien à un seul rang crocheté

Pour commencer, je crochète deux rangs de la couleur du fond.

Ici, j’ai crocheté le premier rang de la couleur contrastante, donc le premier rang de la grille. Dans cette version de crochet mosaïque, toutes les mailles de chaque rang sont crochetées. J’ai mis des Post-its sur ma grille pour mémoire, mais le premier rang est tout simplement un rang complet de mailles serrées sous le brin arrière (ms brin arr) dans la couleur du rang.

À partir du rg 2 il faut commencer à bien suivre la grille, et notamment repérer les mailles où une maille de la couleur active du rg est superposée à une maille de la même couleur au rg précédent (voir les flèches dans la photo). Ceci indique qu’il faut remplacer la ms brin arr par une bride piquée dans le brin libre de la ms deux rangs en-dessous (de la même couleur que le rang en cours).

Notez bien que toutes les autres mailles, quelle que soit leur couleur dans la grille sont crochetées en ms brin arr avec la couleur active du rang.

Au rg 3, même règle du jeu, sauf que les mailles à repérer sont bien sûr de la couleur contrastante, qui est la couleur active du rg.

On peut noter que le dessin qui apparaît après chaque rang est « provisoire » – sauf quand après un rang « uni », comme le rg 4 dans la grille.

Comme le rg 5 suit un rang « uni », c’est un rang tout en ms brin arr.

Pour compléter le dessin, il faut considérer que le rg d’après le rg 7 (non compris dans la grille) est un rg uni de la couleur de fond, et faire les brides aux endroits appropriés (voir les flèches dans la photo).

Je termine mon échantillon avec la couleur de fond.

Alors, si on suit la même grille, quelles sont les différences entre les deux techniques ?

Ces deux échantillons ont été crochetés en coton bio selon la même grille – à gauche, l’échantillon crocheté en crochet mosaïque sur deux rangs, et à droite, l’échantillon crocheté en crochet mosaïque sur un rang.

Le crochet mosaïque sur un rang donne un résultat beaucoup plus texturé. Les brides qui créent le dessin enjambent les mailles aux rangs en-dessous – il y a donc vraiment deux épaisseurs de mailles. Dans le crochet mosaïque sur deux rangs, les brides englobent des arceaux de mailles en l’air – cela ajoute certes un peu d’épaisseur par rapport à un travail simple avec une seule couleur, mais pas du tout dans les mêmes proportions.

À noter aussi, les différences en proportions et en mise en avant de certaines parties du dessin. Le dessin est plus allongé en crochet mosaïque sur deux rangs, avec des variations dans l’épaisseur du trait, selon qu’il est constitué par des brides ou des mailles serrées. En crochet mosaïque sur un rang, l’épaisseur est plus uniforme. Par contre, certains détails en mailles serrées, notamment les mailles orange seules « entourées » de gris au milieu du dessin, se font très discrets.

Je m’attendais à une plus grande différence en hauteur entre les deux échantillons, sachant qu’il y a deux fois plus de rangs dans celui de gauche ! Le travail sous le brin arrière (dans l’échantillon de droite) ajoute une hauteur supplémentaire considérable à chaque rang.

Quel type de crochet mosaïque faut-il choisir pour un point spécifique ?

Déjà, cela peut être une question de goût. Par ailleurs, il faut prendre en compte non seulement le point, mais aussi (parfois surtout) le projet en lui-même. L’épaisseur du résultat, sa souplesse ou sa rigidité sont des facteurs où le type de crochet mosaïque utilisé et la taille du crochet jouent des rôles importants.

Pour ma part, sachant que pour le crochet mosaïque sur un rang il faut de toute manière crocheter toutes les mailles sur le rang dans une même couleur, il me semble intéressant d’utiliser des points qui font la part belle aux lignes horizontales.

Qu’en pensez-vous ?

À bientôt !

Une réponse sur “Crochet mosaïque en rond/sur un rang : lecture de grilles – Bulletin d’information mai 2019”

  1. J’aime beaucoup le rendu de cette technique. Il faut vraiment que je l’explore, elle fait galoper mon imagination. Dès que je m’y mets, promis, j’envoie des photos 🙂
    Merci beaucoup, Annette, pour ces explications toujours explicites et faciles à suivre 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.