Crochet mosaïque en rond : principes de base – Bulletin d’information avril 2019

Dans la boutique

Réassort du fil Whirl dans la boutique, avec l’introduction de la gamme « Ombré », 1000 mètres de dégradé ton sur ton !

En bref

Une nouvelle série à suivre sur le blog – l’échantillon de la semaine. Je m’amuse avec mon crochet et un peu de fil – vous y trouverez peut-être quelques idées !

Sur YouTube

Un tuto pour vous aider à tricoter la bordure du châle Allure Nature, ou comprendre la construction de n’importe quelle bordure qui se tricote en perpendiculaire par rapport au bord d’un châle.

À venir

En région lyonnaise, deux journées « brioche » les 15 et 16 juin ! En raison d’une demande importante, je propose deux dates pour apprendre à tricoter le point brioche – il reste quelques places, n’hésitez pas à vous inscrire !

Stage d’une journée – lieu : Caluire (69) – prix : 50€

Crochet mosaïque en rond – principes de base

Nous avons déjà parlé du crochet mosaïque « à plat », en janvier et en mars.

Nous allons maintenant aborder une technique légèrement différente de crochet mosaïque – simplifions en l’appelant le crochet mosaïque « en rond ».

Pour le crochet mosaïque « à plat », le dessin se forme sur deux rangs, et on peut facilement travailler en aller-retours.

Pour le crochet mosaïque « en rond », le dessin se forme sur un rang ou tour. On change de couleur à chaque début de rang. Quand on travaille à plat (ce qui sera le cas dans le tutoriel de cette newsletter), il faut donc couper le fil à la fin de chaque rang. L’endroit du travail est toujours face à vous.

Je vais vous montrer comment cela fonctionne en utilisant un point classique, « les larmes d’Apache » (Apache tears).

Monter 20 + 1 ml, faire 1 ms dans la 2ème ml à partir du crochet et dans chaque ml jusqu’à la fin du rg. On a 20 ms. Arrêter le fil.

Reprendre au début du rg en insérant le crochet dans la première ms et en ramenant une boucle. Faire 1 ml, puis faire 1 ms sous les deux brins de la première m. Faire ensuite 1 ms sous le brin arrière seulement (= 1 ms brin arr) dans chaque m jusqu’à la dernière m. Faire 1 ms sous les deux brins de la dernière m.

On travaille donc uniquement sous le brin arrière, sauf pour la première et la dernière m de chaque rang qui sont prises sous les deux brins pour stabiliser les bords.

(Si besoin, vous pouvez vous référer au bulletin de janvier 2011 pour plus de précisions sur le travail sous un seul brin.)

Répéter le dernier rg encore une fois. Les brins avant des mailles, qui ne sont pas prises dans les mailles du rang au-dessus, forment des barres horizontales.

Avec une autre couleur, reprendre au début du rg avec 1 ms sous les deux brins.

Faire ensuite 1 bride piquée sous le brin horizontal 2 rgs en-dessous : insérer le crochet du bas vers le haut sous le brin de la maille 2 rgs en-dessous, puis terminer la bride normalement.

Sauter la ms derrière la br qui vient d’être faite, et faire 1 ms brin arr dans chacune des 5 m suiv. Répéter *1 br sous le brin 2 rgs en-dessous, 1 ms brin arr dans chacune des 5 m suiv* jusqu’à la dernière m, 1 ms dans la dernière m. Arrêter le fil.

Avec une autre couleur, reprendre au début du rg avec 1 ms dans la première m, 1 ms br arr dans la m suiv, 1 br sous le brin 2 rgs en-dessous.

La bride est décalée d’une maille par rapport au rg précédent.

Répéter *5 ms br arr, 1 br sous le brin 2 rgs en-dessous* jusqu’à la dernière m – la dernière répétition sera incomplète. Terminer avec 1 ms dans la dernière m et arrêter le fil.

Reprendre en début du rg avec un autre coloris, et en commençant par 1 ms dans la première m, 1 ms br arr dans les 2 m suiv, 1 br sous le brin 2 rgs en-dessous.

À chaque nouveau rang on ajoute une ms brin arr en début de rang, jusqu’à ce qu’on a de nouveau 6 m « disponibles » en début du rg pour reprendre avec une bride.

Et ainsi de suite – une excellente manière d’utiliser des restes de fil !

Déjà sur cette base simple, on peut imaginer beaucoup de variations. Une variante courante est de remplacer les brides par des double brides, piquées 3 rgs en-dessous.

On peut aussi bien sûr jouer sur le nombre de ms entre les brides « plongeantes » – ici il n’y en a que trois.

Quelques réflexions sur le crochet mosaïque « en rond » :

La base de cette version du crochet mosaïque est donc composée de mailles serrées piquées seulement sous le brin arrière. Ceci est bien sûr nécessaire pour pouvoir « accrocher » les brides ou double brides qui viennent créer le dessin.

Cela donne aussi plus de souplesse au résultat, par rapport à des mailles serrées classiques. Pour avoir un résultat ferme, on peut essayer d’utiliser un crochet plus petit. Mais la souplesse me semble intéressant aussi, par exemple si on veut utiliser la technique pour faire des accessoires comme des cols, des bonnets ou peut-être des mitaines.

Autre effet des mailles serrées sous le brin arrière : les colonnes de mailles restent bien verticales, sans se déporter sur la droite.

Par rapport au crochet mosaïque « en aller-retours », où le dessin se crée sur deux rangs, le crochet mosaïque « en rond » semble pouvoir donner un dessin plus fin, avec la possibilité de changer de couleurs sur chaque rang.

Il me semble intéressant de continuer à creuser cette piste !

À bientôt !



2 réponses sur “Crochet mosaïque en rond : principes de base – Bulletin d’information avril 2019”

  1. Bonjour
    Merci pour le tuto de la bordure du châle Allure nature qui arrive à point nommé puisque j’ai presque fini le châle et que je compte commencer la bordure ce soir ou demain. Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.