Annette Petavy Design – Bulletin d’infomation avril 2008

 

 

 

crochet freeform detail

  Avril 2008: Combiner des points différents

Du nouveau : 

Les explications pour l’étole « Flèches » sont disponibles dans la boutique!

Combiner des points différents :

L’un des avantages majeurs de la technique du crochet est le potentiel illimité, ou presque, pour la création de nouveaux points. Ainsi, de très nombreuses personnes créatives se sont lancées dans l’aventure de l’invention. Nous avons donc un héritage énorme de points différents dans lequel nous pouvons puiser dès que nous voulons nous lancer dans un projet – et encore de nouveaux points sont créés tout le temps.

Je dois tout de suite avouer que je ne suis pas une créatrice de points nouveaux.  Par contre, je pense que je commence à savoir bien distinguer les possibilités offertes par un point créé par quelqu’un d’autre – et à savoir l’adapter à mes idées.

Il n’y a rien à reprocher à un projet travaillé dans un seul point – cela peut être magnifique. Toutefois, la tentation est parfois grande de combiner deux ou plusieurs points différents dans le même projet – et cela peut être une très bonne idée.

C’est en réalité ce qu’on fait quand on ajoute une bordure à une pièce crochetée. Puisque la dernière bulletin d’information traitait des bordures, nous allons maintenant nous pencher sur comment combiner des points différents dans la pièce elle-même. Je vais m’intéresser à deux questions – comment s’assurer que le changement de points n’affecte pas la largeur du travail, et comment les sélectionner pour un résultat esthétiquement plaisant.

Nombre de mailles et échantillon:

Pour combiner deux points de crochet, il ne suffit pas de compter les mailles. C’est un point tellement important, et je l’ai vu mal compris même par des crocheteuses expérimentées. Je vais donc me répéter:

Il ne suffit pas de compter les mailles.

Les différentes mailles de crochet varient en hauteur, mais aussi en largeur. Cela veut dire qu’un point travaillé sur un certain nombre de mailles va occuper plus ou moins d’espace suivant le type de mailles dont il est composé. 

Voici un exemple tout simple:

crochet swatch

Cet échantillon est travaillé sur 30 mailles du début (en bas) jusqu’à la fin (en haut). Les 10 premiers rangs sont en brides classiques. Ensuite, j’ai fait 10 rangs d’un filet de brides, où j’ai alterné 1 maille en l’air et 1 bride. La différence de largeur est assez frappante, je trouve!

Cela se produit parce que les mailles en l’air sont plus étroites que les brides. (D’ailleurs, c’est aussi la raison pour laquelle le premier rang d’un travail au crochet peut sembler trop étroit par rapport au reste – sauf si vous prenez soin de faire votre chaînette de base avec un crochet plus gros.)

C’est évident que vous pouvez rechercher cet effet. Quand je regarde cet échantillon, je me dis que cela peut être une façon très intéressante d’incorporer des diminutions pour la taille dans un modèle destiné aux débutants – on change d’un point facile à un autre, et hop! voilà les diminutions pour la taille toutes faites. Tournez l’echantillon dans l’autre sens, et vous avez un bas de manche reserré. Je m’arrête là, mais vous comprenez le principe.

Par contre, si vous voulez que vos deux points fonctionnent ensemble pour produire un travail de largeur égal, il faut faire les choses autrement.

Dans la veste Gudrun, deux points différents cohabitent:

crochet stitch detail

Le bas de la veste est travaillé dans un point que j’appelle « brides et jours » (de mon « invention », mais vous voyez qu’il est très simple), composé de brides et de mailles en l’air, tandis que le haut est travaillé dans un point de coquilles. Même si ces deux points sont composés par le même type de mailles (brides et mailles en l’air), l’échantillon de chaque point est différent – ce qui veut dire que le même nombre de mailles travaillés dans les deux points ne donnera pas un résultat de même largeur.

Si dans ce cas je m’étais contentée de compter les mailles, et de garder le même nombre de mailles tout au long du travail, le haut de la veste aurait été légèrement plus étroit que le bas. Ce n’était pas l’objectif. J’ai donc fait mon travail et adapté les instructions pour le premier rang de coquilles pour que la veste ne soit pas plus petite à la poitrine qu’en-dessous.

Il n’y a pas de secret derrière tout cela. Il faut simplement crocheter des échantillons, les mesurer avec soin et faire un peu de maths simples.

Le choix des points :

Ici, les choses sont peut-être un peu moins terre-à-terre que lorsqu’il s’agit du nombre de mailles à travailler. Comment sélectionner des point pour arriver à un résultat plaisant? C’est vraiment une question de goût, et je ne pourrai pas vous donner des règles simples et toujours valables.

Toutefois, je peux vous expliquer comment j’approche la question en ce moment. Revenez dans un an, et mes idées auront certainement évoulé…

Prenons l’étole Flèches comme un exemple (vous la voyez dans les petites images à gauche – c’est le châle dentelle rose). Pour réussir ce modèle, il me fallait à tout prix choisir des points différents qui formeraient un ensemble harmonieux.

Je savais que je voulais utiliser un fil fin, type « fil dentelle », et pour une raison inconnue, j’étais attirée par des formes pointues qui me faisaient penser à des flèches. Il y a beaucoup de points de crochet avec des jolies formes arrondies ou florales, mais je me suis mise à chercher les points « pointus ». 

Les recherches n’étaient pas trop éprouvantes – je repartirai volontiers dans un travail de recherche pour lequel j’ai besoin de m’installer dans mon fauteuil préféré, entourée de livres de points. J’ai trouvé de nombreux points qui me semblaient correspondre à ce que je cherchais. Il fallait choisir lesquels utiliser. Je me suis donc lancée dans le crochetage d’échantillons intensif. Comme toujours, un grand nombre de points ont été éliminés au stade d’échantillon – trop ouvert, trop fermé, moins sympa en vrai que dans le livre, trop compliqué à éxécuter… Il y a beaucoup de raisons valables pour ne pas utiliser un point. 

Lesquels choisir parmi les points restants? C’est encore une fois une question de goût, bien entendu, mais il y a aussi des facteurs plus pratiques à prendre en considération. Je voulais retrouver une certaine unité structurelle entre les différents points. J’ai regardé les mailles individuelles qui composaient les points. Dans certains, la plupart des mailles étaient des mailles serrées, dans d’autres, tout le point reposait sur l’utilisation de très grandes mailles, comme des doubles ou des triples brides. Il y avait de nombreux points basés sur la fidèle et humble bride – et c’est sur ce groupe que mon choix s’est porté.

J’avais devant moi un petit groupe de points. Certains ont été éliminés parce qu’ils ressemblaient trop à d’autres (trop ennuyeux), et d’autres parce qu’ils étaient trop différents (le résultat final aurait été trop hétérogène). Déjà à ce niveau, il y avait une grande part de subjectivité. Le choix final était basé sur le critère le plus subjectif qui soit – j’ai choisi les points qui me plaisaient le plus.

Et ensuite, retour à la case « échantillons + mesures + maths »!

A bientôt!

Boutique

Galerie

Contact

Home

 

 

arrows crochet stolecrochet sock yarn bag

crochet stole back view

crochet garment detail

crochet arrows stole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.