Annette Petavy Design – Bulletin d’information juin/juillet 2007

 

 

 

  Juin/Juillet 2007 – Un petit projet amusant pour l’été

J’ai un petit projet amusant pour cet été – je déménage de l’Alsace vers un joli petit village en région lyonnaise, avec mon mari, ma fille, mon fils et toutes nos affaires, y compris des quantités de laine considérables. Ah, non, je me suis trompée. Cela n’est pas mon petit projet amusant. C’est mon GROS projet pour l’été, et la raison pourquoi il n’y aura pas de bulletin d’information au mois de juillet. Le petit projet amusant est décrit ci-dessous.

Le crochet au secours des vêtements ennuyeux

Je vais vous expliquer comment j’ai fait des manches crochetées pour un T-shirt tout prêt. Je ne vous dirai pas combien de mètres de fil il vous faudra, ni ne donnerai une explication détaillée, car toute l’idée est de regarder votre garde-robe, puis votre stock de pelotes, et de voir comment vous pouvez utiliser de petites quantités de fil pour donner un coup de neuf à vos vêtements.

Au lieu de faire de nouvelles manches pour un T-shirt, vous pouvez découper et remplacer n’importe quelle partie d’un vêtement. Le plus facile est d’utiliser un vêtement en maille industrielle (un T-shirt, un sweat…) puisque les bords découpés ne s’effilocheront pas (ou si peu), ce qui facilite les finitions.

Ceci est une occasion excellente pour se lancer dans le crochet libre ou « free-form » à petite échelle. Je vous conseille tout de même de faire un échantillon et le laver et sécher de la même façon que vous laverez et sécherez le vêtement fini. Si la partie que vous avez remplacé avec du crochet retrécit plus ou moins que le vêtement auquel elle est attachée, le résultat ne sera ni esthétique, ni comfortable.

Le matériel

J’avais cette idée depuis longtemps, et j’avais acheté quelques T-shirts pas chers il y a au moins deux ans pour réaliser ce projet. (Enfin, pas trop bon marché non plus, les T-shirts. Les T-shirts vraiment pas chers ont une tendance à mal vieillir, et ne sont pas dignes de l’investissement en temps et en travail pour un ravalement). Si je n’avais pas eu ces T-shirts, j’aurais utilisé n’importe quel vieux vêtement de ma garde-robe qui pourrait mériter un coup de neuf.

Le fil utilisé pour les photos est DMC Senso dans une couleur « multi » en rose et orange – des restes du « grand projet accessoires » dont je vous ai parlé le mois dernier.

Pour bien choisir le fil pour ce type de projet, regardez de près le tissu du vêtement auquel vous allez appliquer des pièces crochetées. S’il s’agit d’un T-shirt, utilisez un fil plutôt fin, peut-être même un fil de crochet traditionnel. Si le vêtement est plus épais (comme un pull tricoté machine), vous pourrez choisir un fil plus épais. Faites un échantillon et comparez l’épaisseur des tissus. Il ne s’agit pas d’obtenir exactement la même chose – vous allez donner une nouvelle texture et une nouvelle personnalité à votre vêtement. Mais si la partie crochetée est beaucoup plus épaisse et lourde que le vêtement de base, vous risquez d’être déçu par le résultat final.

Comment j’ai fait

J’ai donc sélectionné un T-shirt et le fil que je voulais utiliser dans mon stock.

J’ai crocheté et lavé mon échantillon, et j’ai décidé que cela ferait l’affaire. Avec des ciseaux bien affutés, j’ai découpé les manches du T-shirt avec soin, le long de la couture.

J’ai gardé les manches (une suffit) pour utiliser comme modèle pour les nouvelles manches crochetées. Ensuite, j’ai choisi un point.  J’aurais pu travailler en brides simples, comme dans l’échantillon, mais je voulais profiter de l’occasion pour tester un nouveau point. Toutefois, je voulais que les bords soient travaillés en brides simples, pour faciliter la couture. C’est pourquoi j’ai cherché un point où chaque rang débute et finit avec une bride.  J’ai séléctionné le point Boxed Shell Stitch dans Harmony Guides vol 6.

J’ai décidé de travailler mes manches du haut vers le bas. On pourrait aussi choisir de travailler du bas vers le haut, ou d’un côté à l’autre. J’ai posé la manche-modèle sur l’échantillon pour déterminer le nombre de mailles à travailler dans le premier rang. Les deux épingles du milieu marquent le nombre de mailles du premier rang, et les épingles extérieures marquent le nombre de mailles qu’il faudra augmenter de chaque côté au deuxième rang.

Il me fallait augmenter 4 mailles au début et à la fin du deuxième rang (et de plusieurs autres). Au début d’un rang, c’est facile de faire des mailles en l’air pour augmenter le nombre de mailles. A la fin d’un rang, j’utilise en général une méthode très simple (trouvée dans un livre des années 70, par Sylvia Cosh et James Walters).

Prendre une longueur de fil d’une autre pelote ou de l’échantillon. Sortir le crochet du travail (en laissant une boucle suffisamment grande pour éviter que les mailles ne se defassent). Piquer le crochet dans la dernière maille du rang, et tirer une boucle de la nouvelle longueur de fil. Faire une maille en l’air pour chaque maille que vous souhaitez ajouter. Arrêter le fil. Reprendre le travail. A la fin du rang, travailler simplement une maille dans chaque maille supplémentaire.

Avec cette méthode, vous aurez deux fils en plus à rentrer – mais c’est simple et facile à comprendre. (En plus, à mon avis, ce n’est pas si terrible que cela de rentrer des fils).

J’ai donc continué à travailler ma manche au crochet, en la comparant très régulièrement au modèle.

La nouvelle manche doit suivre la silhouette de la manche découpée. En faisant la manche crochetée un peu plus grande, vous aurez plus de place pour les augmentations et pour les coutures. Evitez de faire une manche crochetée plus petite que la manche de départ. Elle ne correspondrait pas à l’emmanchure, et on ne peut pas l’étirer pour rattraper la différence.

Après avoir fini la nouvelle manche, j’ai pu la comparer à l’ancienne avec le résultat suivant:

J’ai fait des coutures de manche (sur la photo, c’est la partie de la manche qui est au-dessus du point le plus large) droites sur ma nouvelle manche, pour donner un peu plus de place pour mes bras (ils en ont besoin).

L’étape suivant était, évidemment, de faire la deuxième manche. Voici le résultat, fils rentrés et après un petit coup de vapeur:

Avant de coudre les manches au T-shirt, j’ai fermé la couture des manches après les avoir pliées en deux:

Je les ai cousues au T-shirt au point arrière avec une aiguille et du fil à coudre. Voici le résultat:

Des photos sur pied dans la colonne de gauche.

 

Et maintenant il faut que je retourne au GROS projet pour l’été!

A bientôt!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Galerie

Contact

Page de démarrage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.