Annette Petavy Design – Bulletin mars 2015 – Le joint russe

Bulletin d’information mars 2015: Le joint russeDans la boutique:Je suis heureuse de vous présenter mon dernière modèle de crochet, Debussy.

debussy

Une petite cape qui se lovera autour de vos épaules tout en chaleur, et qui donnera une touche romantique à votre tenue. Ici, ma fille la porte avec un jean et un pull, mais elle fonctionnera tout aussi bien sur une robe. Vous pouvez la crocheter en alpaga ou en mérinos.

Plus d’informations dans la boutique.

Voici la nouvelle création d’EclatDuSoleil, un châle au tricot superbe : Carrés de yak.

yak squares

Le dessin géométrique s’obtient par une construction modulaire qui est belle à porter et amusante à tricoter. Si vous choisissez de réaliser ce châle en duvet de yak, vous aurez un châle merveilleusement doux et chaud. Plus d’informations dans la boutique.

Encore au tricot, un modèle très beau, l’étole Interlochen.

interlochen

Des torsades fascinantes, des rangs raccourcis pour encore mieux envelopper les épaules, une fermeture inédite avec des brides torsadées – Interlochen est encore une merveille de détails sophistiqués signée Carol Sunday. Plus d’informations dans la boutique.

Sur le blog :

pinks Inspiration de fils 1: J’ai proposé différentes combinaisons de rose (ou presque rose) pour tricoter Géométrie en bleu.

abingdonInspiration de fils 2: Un échantillon en alpaga moyen avec le point du châle Abingdon par Kirsten Kapur – cela donne envie de tricoter tout le châle avec.

Le joint russe

Quand on tricote, crochète ou fait quoi que ce soit qui demande l’utilisation d’un fil en continu, on sera tôt ou tard confronté au problème d’ajouter un nouveau fil – soit parce que vous avec fini votre première pelote et il faut en commencer une autre, soit parce que vous voulez changer de couleur. Ou peut-être vous êtes comme moi, en train de regarder une pile de restes de fil et de penser au projet superbe que vous pourriez en faire, avec une explosion de couleurs … et puis vous pensez à tous les fils qu’il faudrait rentrer, et vous vous demandez si cela en vaut vraiment la peine.

Il y a une petit astuce intéressante pour joindre deux fils l’un à l’autre, appelée le joint russe. Je vais vous le montrer ici en utilisant deux fils de couleurs différentes pour que ce soit plus clair.

En plus de votre fil, il vous faudra une aiguille à coudre avec un chas suffisamment grand pour laisser passer le fil. J’ai regardé plusieurs explications du joint russe. Au sujet de l’aiguille à utiliser, les indications divergent. Certaines personnes plaident en faveur d’une aiguille à bout rond, tandis que d’autres préfèrent une aiguille pointue. J’ai essayé les deux types d’aiguilles, et j’ai trouvé que je préfère travailler avec une aiguille pointue, de type aiguille à repriser. C’est une aiguille relativement longue et bien pointue avec un grand chas. Je vous propose d’essayer des aiguilles différentes vous-même pour trouver celle que vous préférez.

start join

Les deux fils, ici gris et rose, doivent être assemblés. Nous allons les croiser, et ensuite rentrer chaque fil sur lui-même. La première étape est simplement de les croiser comme dans la photo à droite.

join 2

Enfilez l’un des bouts sur l’aiguille de votre choix. Ici, j’ai commencé avec le fil gris. Rentrez le bout dans le même fil en piquant l’aiguille entre les brins qui composent le fil.

needle close-up

Comme dans la photo, essayez de piquer votre aiguille à l’intérieur du fil, entre les brins individuels. C’est cela qui rend le joint russe si solide.

loop formed

Quand vous avez passé toute l’aiguille dans le fil, une boucle se forme où les deux fils se croisent.closing loop

Tirez doucement mais fermement sur l’un et l’autre des fils gris pour fermer cette boucle.

rework through yarn

Pour que ce joint soit vraiment solide, j’aime bien le travailler sur environ 5 cm. Si, après avoir resserré la boucle, vous trouvez que le joint est un peu court, il suffit de piquer votre aiguille de nouveau entre les brins du fil, à l’endroit où vous l’avez sorti, et la faire courir encore un peu plus loin à l’intérieur du fil.

first part of join finished

Coupez le bout près du fil, et recommencez avec le deuxième fil (ici, le rose).

finished russian join

Voici le joint terminé. Puisque le fil est double de part et d’autre du joint, il est plus épais à cet endroit. Cependant, ceci ne se voit pratiquement pas quand le fil est tricoté ou crocheté, puisque le bout passe à l’intérieur du fil, plutôt que d’être simplement tenu en double.

N’hésitez pas à expérimenter cette méthode d’assemblage. Elle vous sera utile dans de nombreuses situation, mais ne sera pas le meilleur choix à chaque fois. Je trouve que cela fonctionne bien avec des fils traditionnels, retordus avec plusieurs brins. Si la construction du fil est différente, par exemple avec un fil ruban, ce sera difficile ou impossible d’utiliser le joint russe. Par contre, avec un fil composé de plusieurs brins, cela peut être une bonne solution pour rentrer les fils de façon très solide, notamment pour les matière glissantes comme le viscose, le coton mercerisé ou d’autres fibres végétales.

En l’essayant dans différentes situations, vous trouverez probablement aussi que le joint russe sera plus ou moins visible suivant le point.

Et c’est bien sûr aussi une question de goût personnel : préférez-vous continuer sur votre lancée et vous occuper des fils à rentrer après, ou préférez-vous prendre le temps de les rentrer ainsi sur le coup et ne plus avoir à y penser ?

Dans tous les cas, maintenant vous avez encore une astuce sous le coude !

À bientôt !

signature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.