Bulletin janvier 2016 – C2C, ou d’un coin à l’autre : les bases

D’un coup, plein de gens me parlent du « C2C » ! Mais qu’est-ce donc ?

Déjà, C2C est une abréviation anglophone ou « C » veut dire « corner », donc « coin », et « 2 » est l’abréviation de « to », « à ». Donc c’est le crochet « de coin à coin ». Il s’agit en somme de crocheter un carré en diagonale, selon une technique bien spécifique.

Les carrés en diagonale, je connaissais – j’en ai utilisé dans mes sacs en fil à chaussette, et EclatDuSoleil leur a fait jouer le rôle principal dans sa couverture Couleurs Câlins. Dans les deux cas, il s’agit de carrés crochetés en mailles serrés, avec des diminutions pour donner la forme.

Dans le C2C, le carré est construit par des blocs de brides qui s’imbriquent. Ce mois-ci, nous allons regarder la construction d’un carré simple.

D’abord, le premier bloc.

ill1


6 ml, 1 br dans la 4ème m à compter du crochet, 1 br dans chacune des 2 m restants.

Ce bloc est donc composé d’un arceau de 3 ml (à droite) et 3 brides. Tous les blocs qui formeront notre carré seront composés de la même manière, même s’ils ne sont pas tous réalisés de la même façon (on y reviendra).

Le 2ème bloc se fait exactement pareil, à la suite de l’autre.

ill2 avec nos


Maintenant, nous allons accrocher le bloc 2 dans le bloc 1. Pour ce faire, nous allons faire pivoter le bloc 1 vers le haut, pour que l’arceau de 3 ml (qui est en bas sur la photo ci-dessus), se trouve en haut.

ill3


Le bloc 2 ne bouge pas. Maintenant, nous accrochons les deux blocs avec 1 mc dans l’arceau de 3 ml du bloc 1.

ill4


Passons au bloc 3. Il se réalise un peu différemment :
3 ml, 3 br dans le même arceau de 3 ml (donc celui du bloc 1, où on vient de piquer la mc).
Nous allons appeler ce bloc un « bloc de suite ».

ill5

Nous avons réalisé les 2 premiers rangs de blocs de notre carré travaillé d’un coin à l’autre :

ill6

Maintenant, tournons le travail pour commencer le rang de blocs suivant. Le crochet se trouve donc à droite.

Le premier bloc du rang est le bloc numéro 4 dans notre carré. Il se fait comme le bloc 1 et 2, à savoir :
6 ml, 1 br dans la 4ème m à compter du crochet, 1 br dans chacune des 2 m restants.

ill7


Nous allons accrocher ce bloc dans l’arceau de 3 ml du bloc du rang en dessous, donc celui indiqué par la flèche ci-dessous :

ill8
ill9



Ensuite, nous réalisons 2 blocs de suite, à savoir :
*3 ml, 3 br dans le même arceau de 3 ml (donc celui où la ms vient d’être piquée), accrocher avec 1 mc dans l’arceau du bloc suivant du rang précédent ; répéter depuis * pour le 3ème et dernier bloc du rang.

ill10


Si on regarde le schéma de construction, on voit que ce sont les blocs initiaux de chaque rang qui se construisent différemment, en commençant par 6 ml.

ill10


Le bloc 1 est le premier (et le seul !) du rang 1, le bloc 2 est le premier du rang 2 et le bloc 4 est le premier du rang 3 (les flèches indiquent le sens du travail).

On voit aussi qu’on ajoute un bloc à chaque rang – ce sont donc des rangs d’augmentation.

Pour un ouvrage plus grand que ce petit essai, ce n’est pas pratique de numéroter chaque bloc. Il faut plutôt parler en termes de rangs. Il suffit donc de retenir que le premier bloc de chaque rang d’augmentation (le bloc initial) se construit en commençant par 6 ml et en piquant ensuite dans cette chaînette, et que tous les blocs suivants sont des blocs de suite, crochetés en piquant le crochet sous l’arceau du bloc du rang précédent.

Allez, encore deux rangs !

ill11


Ici, on a au total 5 rangs. Comme on commence avec un bloc au rang 1 et qu’on ajoute un bloc à chaque rang, on en a cinq au rang 5.

Cela suffit pour notre premier carré – mais pour l’instant nous n’avons fait que la moitié. Nous allons donc commencer à diminuer pour la deuxième moitié du carré.

ill12


1 mc dans chacune des 3 brides du premier bloc, 1 mc dans l’arceau.

Nous enchaînons directement sur 4 blocs de suite.

ill13


Le dernier bloc est celui qui s’accroche dans l’arceau du dernier bloc du rang précédent. On a donc au total 4 blocs – on a diminué d’un bloc.

Répéterons ce rang 3 fois, en diminuant à chaque fois d’un bloc.

ill14


Voici un carré C2C, crocheté d’un coin à l’autre !

C’est déjà assez sympa comme ça, avec un travail ludique et une texture intéressante. Mais je pense que comme moi, vous pressentez que cette technique a plus d’un tour dans son sac. Reparlons-en le mois prochain – et d’ici-là, n’hésitez pas à en parler dans les commentaires ci-dessous !

À bientôt !

signature

18 réponses sur “Bulletin janvier 2016 – C2C, ou d’un coin à l’autre : les bases”

  1. merci pour vos explications et votre partage.
    C’est un coup à prendre et pour une débutante, il est plus facile de comprendre ( je pense ) quand on utilise une couleur différente à chaque changement de rang.
    Passez une bonne fin de journée

  2. Bien matinale Annette !

    Très belle newsletters….! Et surtout très Interessante je vais tenter, quand à la traduction française du livre elle est bien en option mdr ! Tout vient à point à qui sait attendre ! Tu es toujours ma copine Bon dimanche bidouille ….

  3. Tiens ! une méthode bien plus ludique que les coquilles ou autres et plus contemporaine, miammiam….. des mini entrelacs (??). Je ne l’aurai pas rapprochée des carrés en un seul coin, intéressant !! donc à suivre…. peut-être pouvons-nous utiliser d’autres points que la bride ?? MERCI de partager !! Leelou

  4. Coucou,
    Je connais le C2C qui est une technique au crochet qui prend beaucoup d’ampleur sur la toile, c’est pourquoi début janvier, j’ai ouvert un groupe sur facebook, réservé à cet effet, vous y découvrirez tout ce que l’on peut réaliser avec cette technique, et en prenant des grilles à motif, il est possible de réaliser de somptueux ouvrages!
    Venez nous rejoindre si vous en avez la possibilité, c’est par ici :
    https://www.facebook.com/groups/879044098859910/?fref=nf
    A très vite pour d’autres découvertes
    Bon dimanche à toutes les passionnées de tricot et de crochet

  5. Bonjour. Je viens de réaliser un carré et le résultat est vraiment intéressant ! Je suis sûre que ce n’est que le début d’une longue série. Merci pour ce tuto. 🙂

  6. Merci beaucoup pour ces explications, je fais du crochet depuis longtemps mais je ne connaissais pas le c2c. Vos explications sont faciles à suivre. Je vais m’y mettre dès cette semaine.

Répondre à Cécile Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.