Rentrer ses fils en crochetant – Bulletin d’information novembre 2018

Rentrer ses fils en crochetant

Souvent, on n’a pas très envie de rentrer les fils d’un ouvrage terminé. Parfois même, on n’a tellement pas envie que notre projet quasi terminé reste des jours, des semaines, des mois et parfois des années en attente.

Vous avez tout à fait le droit de détester rentrer les fils. Personnellement, je dois avouer que je ne trouve pas la tâche désagréable, et parfois presque méditative – mais je suis très consciente que tout le monde n’est pas d’accord avec moi !

Et après tout, si on peut éviter ou simplifier cet étape, pourquoi pas ? Notamment quand on crochète avec beaucoup de couleurs différentes, il est vrai que le nombre de fils à rentrer peut devenir impressionnant. C’est pourquoi je souhaite partager avec vous mes idées sur ce sujet !

Le principe de base :

Pour rentrer un fil en crochetant, on va le cacher et le fixer dans des nouvelles mailles.

Ici, je viens de changer de couleur entre le rose vif et le rose clair. Pour rentrer le bout de mon fil rose clair tout en crochetant le premier rang avec la nouvelle couleur, je pose le fil à rentrer sur le dessus du rang précédent.

Pour faire les mailles du nouveau rang, je pique mon crochet dans la maille (rose vif) du rang dessous, et sous le fil à rentrer. Ensuite, je crochète ma maille normalement.

Sur l’endroit (à gauche), le fil rentré est invisible. Sur l’envers (à droite), il est très discret. Vous pouvez jouer sur le placement du fil à rentrer (plus vers l’arrière, plus vers l’avant, bien centré sur le dessus du rang précedent) pour voir ce qui vous convient le mieux. Ici, pour un travai à plat avec un endroit et un envers, j’ai tenu le fil plutôt vers l’arrière.

Mais il nous reste le bout du fil rose vif ! Pour le rentrer aussi, je vous propose de revenir en arrière, et recommencer le rang en rose pale.

Pour gérer les deux bouts à rentrer, je vous propose de commencer plutôt avec le fil rose vif, que vous tenez le long du dernier rang de la même couleur. C’est moins visuel, et c’est la raison pourquoi je ne l’ai pas fait tout de suite, mais c’est plus judicieux !

On va faire suivre le bout du fil rose pale en croisant les fils à la lisière (voir le bulletin d’avril 2018 pour une explication détaillée de cette technique). En commençant le troisième rang de rose pale, on tient le bout à rentrer le long du rang précédent.

Sur l’endroit (à gauche), c’est impeccable, et sur l’envers (à droite), c’est franchement pas mal non plus. Il ne nous reste plus qu’à couper les bouts de fil qui dépassent.

Pour un résultat aussi discret que possible, il est intéressant de rentrer chaque fil directement à la suite d’un rang de la même couleur. C’est un bon principe à retenir aussi quand on change de couleur au milieu d’un rang, et quand on travaille un tube en rond.

Il y a une situation où je déconseille cette manière de rentrer les fils – quand on fait de nombreuses rayures de deux rangs à la suite, en changeant toujours de fil à la même lisière.

Dans cette couverture (crochetée en 2009 – le bébé destinataire va sur ses 10 ans …), j’ai abandonné l’idée de rentrer les fils au fur et à mesure, puisque les changements rapprochés et les fils rentrés, toujours à la même lisière, déformaient l’ouvrage.

En effet, le fil rentré rajoute une petite surépaisseur. Si les changements ne se font pas trop souvent, cela passe inaperçu, mais si vous voyez que cela entraîne une déformation où la lisiére du changement est plus haute que l’autre, mieux vaut s’abstenir !

Et maintenant, on va tourner en rond !

Voici le début d’un petit motif : 6 ml fermées en rond avec une mc. On va tout de suite se débarrasser du bout de départ.

J’utilise exactement la même technique que précédemment, en tenant le bout à rentrer le long de l’anneau en ml autour duquel je vais crocheter le premier tour du motif.

Voici le dos du motif à la fin du premier tour. Le bout de départ est solidement ancré par toutes les mailles du premier tour. Si on ne veut pas le laisser pour d’autres raisons, on peut le couper tout de suite.

Le tour suivant sera fait dans une autre couleur. Je vais attacher mon fil à l’opposé de la fin du premier tour, au niveau de la flèche.

Je rentre le bout du début de la nouvelle couleur à l’aide des premières mailles du tour.

Quand j’arrive au bout rose vif, le rose clair est bien fixé – je peux donc continuer en crochetant autour de l’ancienne couleur.

À la fin du deuxième tour, il ne me reste plus qu’à retourner mon motif et couper les bouts sécurisés.

Au fur et à mesure que mon motif grandit, je peux décaler le point où j’attache la nouvelle couleur – il suffit d’avoir un nombre suffisant de mailles pour rentrer chaque bout avant de devoir s’occuper de l’autre.

Ce nombre de mailles varie selon le fil et les goûts de chacune – à mon avis, 5 à 8 mailles suffisent pour la plupart des fils. Pour les fils très lisses ou glissants, il faut adapter et peut-être envisager de les rentrer sous quelques mailles en sens inverse à l’aide d’une aiguille à bout rond.

Cette méthode pour les motifs va bien fonctionner pour tous les points plutôt pleins. Si votre motif est très ajouré, les fils sécurisés peuvent trop se voir, et vous choisirez peut-être de rentrer vos fils à l’aiguille. Pour ce faire, vous pouvez vous référer à mon bulletin de septembre 2012 – pas récent, mais toujours valable !

Que pensez-vous de ces méthodes ? Avez-vous une préférence quand il s’agit de rentrer vos fils au crochet ? N’hésitez pas à partager vos avis, commentaires et suggestions ci-dessous !

À bientôt !

2 réponses sur “Rentrer ses fils en crochetant – Bulletin d’information novembre 2018”

  1. Bonjour. Je pratique souvent ces méthodes mais j’ai appris quelque chose en ce qui concerne le changemment de couleur, tant « à plat » qu’en « cercle ».
    Merci de nous consacrer du temps ! Tous vos conseils, toutes vos vidéos sont supers !
    Huguette.

Répondre à Huguette Debouck Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.